Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=3013

Créée le : 22 Aug 2018
Modifiée le : 04 Nov 2018

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Comparison of intermittent and continuous epidural analgesia on delivery and progression of labour. J Obstet Gynaecol. Volume 31, 2011 - Issue 2, p. 134-138.

Auteur·e(s) :

Skrablin S., Grgic O., Mihaljevic S., Blajic J.

Année de publication :

2011

URL(s) :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21281028
https://doi.org/10.3109/01443615.2010.542840

Résumé (français)  :

Dans cette étude, 205 parturientes nullipares ont été recrutées pour recevoir une analgésie péridurale intermittente (n = 101) ou continue (n = 104) pendant le travail. Le critère principal était le taux d’accouchement par césarienne, tandis que les résultats secondaires comprenaient le taux d’expression abdominale, la durée du travail à partir de l’administration de l’analgésie, la dose d’anesthésie et l’issue maternelle et néonatale à court terme entre deux groupes.

Le taux d’accouchement par césarienne était significativement augmenté dans le groupe continu (15/104 vs 5/101, p = 0,02), ainsi que le taux d’expression abdominale (24/104 vs 11/101, p = 0,02) et la dose de fentanyl (100 [100-300] vs 187,5 [125-450] pg, p 0,001 et lévobupivacaïne (40 [40-60] vs 75 [50-90] ml, p 0,001). La durée de l’accouchement à partir de l’administration de l’analgésie n’était pas significativement différente entre les deux groupes (414 ± 101 vs 432 ± 94 min, p = 0,12).

Abstract (English)  :

In this study, 205 nulliparous parturients were enrolled to receive either intermittent (n = 101) or continuous (n = 104) type of epidural analgesia in labour. The primary outcome was rate of caesarean deliveries, whereas secondary outcomes included rate of fundal pressure manoeuvres, duration of labour from application of analgesia, dose of anaesthetic and short-term maternal and neonatal outcome between two groups.

Rate of caesarean deliveries was significantly increased in the continuous group (15/104 vs 5/101, p = 0.02), as well as rate of fundal pressure manoeuvres (24/104 vs 11/101, p = 0.02) and dose of fentanyl (100 [100-300] vs 187.5 [125-450] μg, p  0.001 and levobupivacaine (40 [40-60] vs 75 [50-90] ml, p  0.001). Duration of labour from analgesia to delivery was not significantly different between the two groups (414 ± 101 vs 432 ± 94 min, p = 0.12).

Sumário (português)  :

Neste estudo, 205 parturientes nulíparas foram recrutadas para receber analgesia peridural intermitente (n = 101) ou contínua (n = 104) em trabalho de parto. O desfecho primário foi a taxa de partos cesáreos, enquanto os desfechos secundários incluíram taxa de manobras de pressão do fundo, duração do trabalho de parto da aplicação de analgesia, dose de anestésico e resultado materno e neonatal de curto prazo entre dois grupos.

A numero de cesariana foi significativamente aumentada no grupo contínuo (15/104 vs 5/101, p = 0,02), assim como a taxa de manobras de pressão basal (24/104 vs 11/101, p = 0,02) e dose de fentanil (100 [100-300] vs 187,5 [125-450] μg, p 0,001 e levobupivacaína (40 [40-60] vs 75 [50-90] ml, p 0,001). Duração do trabalho de parto da analgesia até o parto não diferiu significativamente entre os dois grupos (414 ± 101 vs 432 ± 94 min, p = 0,12).

Remarques :

Les résultats de santé materno-fœtale ne font pas partie des conclusions finalement…

Argument (français) :

Le critère principal était le taux d’accouchement par césarienne, tandis que les résultats secondaires comprenaient le taux d’expression abdominale, la durée du travail à partir de l’administration de l’analgésie, la dose d’anesthésie et l’issue maternelle et néonatale à court terme entre deux groupes.

Argument (English):

The primary outcome was rate of caesarean deliveries, whereas secondary outcomes included rate of fundal pressure manoeuvres, duration of labour from application of analgesia, dose of anaesthetic and short-term maternal and neonatal outcome between two groups.

Argumento (português):

O desfecho primário foi a taxa de cesariana, enquanto os desfechos secundários incluíram taxa de expressão abdominal, duração do trabalho de parto a partir de analgesia, dose de anestesia e desfecho materno. e neonatal de curto prazo entre dois grupos.

Mots-clés :

➡ césarienne ; durée du travail ; expression abdominale ; péridurale

Auteur·e de cette fiche :

Alison Passieux — 22 Aug 2018
➡ dernière modification : Bernard Bel — 04 Nov 2018

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)