Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Actuellement 3032 fiches
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=3015

Créée le : 23 Aug 2018
Modifiée le : 04 Nov 2018

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Shortening the second stage of labor? J Turk Ger Gynecol Assoc. 2010

Auteur·e(s) :

Mahendru R

Année de publication :

2010

URL(s) :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24591907
https://doi.org/10.5152/jtgga.2010.07

Résumé (français)  :

OBJECTIF:
Évaluer les avantages et les risques liés à l’utilisation de l’expression abdominale dans le but de raccourcir le deuxième stade du travail et les résultats obstétricaux.

MATÉRIEL ET MÉTHODES:
Une étude pilote comprenant 209 primipares entre 37 et 40 semaines de gestation avec un singleton en présentation céphalique admis dans la salle d’accouchement a été considérée et répartie au hasard en deux groupes: I (n = 101) et II (n = 108), avec ou sans expression abdominale, respectivement, au cours du deuxième stade du travail. Les principales mesures d’observation considérées étaient les suivantes: la durée du deuxième stade du travail était la principale mesure du résultat et les mesures secondaires étaient la morbidité / mortalité maternelle sévère, le traumatisme néonatal, l’admission dans les unités de soins néonatals et le décès néonatal.

RÉSULTATS:
Il n’y avait pas de différences significatives dans la durée moyenne du deuxième stade du travail et les mesures des résultats secondaires. Des observations défavorables significatives n’ayant pas été mentionnées dans la littérature antérieure, ont été notées: un cas de rétention placentaire et de prolapsus utérin, en outre d’une augmentation de l’épuisement maternel et des lésions périnéales (dont un cas de déchirure périnéale complète) constatées.

CONCLUSION:
L’application de l’expression abdominale chez une femme ayant accouché était non seulement inefficace pour raccourcir le deuxième stade du travail, mais elle augmentait également les risques pendant la parturition.

Abstract (English)  :

OBJECTIVE:
To evaluate the benefits and risks of using uterine fundal pressure in shortening the second stage of labor and on the obstetrical outcome.

MATERIAL AND METHODS:
A pilot study comprising 209 primigravidae between 37 and 40 gestational weeks with singleton fetus in cephalic presentation admitted to the delivery suite were considered and were randomly allocated into two groups: I (n=101) and II (n=108), with or without manual fundal pressure, respectively, during the second stage of labor. Main observation measures considered were: duration of the second stage of labor was the primary outcome measure and the secondary outcome measures were severe maternal morbidity/mortality, neonatal trauma, admission to neonatal intensive care unit, and neonatal death.

RESULTS:
There were no significant differences in the mean duration of the second stage of labor and secondary outcome measures. Significant adverse findings having no mention in the earlier literature, were noticed which were: one case each of retained placenta and uterine prolapse besides increased evidence of maternal exhaustion and perineal injuries (including one case of complete perineal tear) in the group where fundal pressure was exercised.

CONCLUSION:
Application of uterine fundal pressure in a delivering woman was not only ineffective in shortening the second stage of labor but added to the risks during parturition.

Sumário (português)  :

OBJETIVO:
Avaliar os benefícios e riscos do uso da pressão uterina no encurtamento do segundo estágio do trabalho de parto e no desfecho obstétrico.

MATERIAL E MÉTODOS:
Um estudo piloto com 209 primigestas entre 37 e 40 semanas de gestação com fetos únicos em apresentação cefálica admitidos no parto foi considerado e alocados aleatoriamente em dois grupos: I (n = 101) e II (n = 108), com ou sem pressão basal manual, respectivamente, durante o segundo estágio do trabalho de parto. As principais medidas de observação consideradas foram: a duração do segundo estágio do trabalho de parto foi o desfecho primário e os desfechos secundários foram: morbidade / mortalidade materna grave, trauma neonatal, internação em unidade de terapia intensiva neonatal e morte neonatal.

RESULTADOS:
Não houve diferenças significativas na duração média do segundo estágio do parto e nas medidas de desfecho secundárias. Achados adversos significativos sem menção na literatura anterior, foram notados: um caso de prolapso placentário e prolapso uterino retidos, além de evidências aumentadas de exaustão materna e lesões perineais (incluindo um caso de ruptura perineal completa) no grupo onde a pressão do fundo foi exercitado.

CONCLUSÃO:
A aplicação de pressão uterina no feto em uma mulher que atua como entregadora não foi apenas ineficaz no encurtamento do segundo estágio do trabalho de parto, mas também aumentou os riscos durante o parto.

Texte intégral (public) :

Remarques :

Etude constatant les effets néfastes de l’expression abdominale lors de la phase d’expulsion comprenant une rétention placentaire compliquée d’un prolapsus, en plus de la fatigue maternelle et de lésions périnéales plus sévères (dont une périnée complet) globaux. Aucun effet de raccourcissement de durée de la phase d’expulsion n’a été observé en prime.

Argument (français) :

L’application d’une expression abdominale à une parturiente a non seulement été inefficace pour raccourcir le deuxième stade du travail, mais a ajouté aux risques lors de la parturition.

Argument (English):

Application of uterine fundal pressure in a delivering woman was not only ineffective in shortening the second stage of labor but added to the risks during parturition.

Argumento (português):

A aplicação da expressão abdominal a uma parturiente não foi apenas ineficaz no encurtamento do segundo estágio do trabalho de parto, mas também aumentou os riscos durante o parto.

Mots-clés :

➡ durée du travail ; déchirures ; incontinence/prolapsus ; expression abdominale

Auteur·e de cette fiche :

Alison Passieux — 23 Aug 2018
➡ dernière modification : Bernard Bel — 04 Nov 2018

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)