Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Actuellement 3059 fiches
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=3024

Créée le : 28 Aug 2018
Modifiée le : 28 Aug 2018

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Admission cardiotocography versus intermittent auscultation of the fetal heart in low‐risk pregnancy during evaluation for possible labour admission ‐ a multicentre randomised trial: The ADCAR trial

Auteur·e(s) :

Valerie Smith, Cecily Begley, John Newell, Shane Higgins, Deirdre J Murphy, Martin J White, John J Morrison, Siobhan Canny, Donough O’Donovan, Declan Devane

Année de publication :

2018

URL(s) :

https://obgyn.onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1…
https://doi.org/10.1111/1471-0528.15448

Résumé (français)  :

Objectif :
Évaluer l’effet de la cardiotocographie à l’admission (ACTG) par rapport à l’auscultation intermittente (IA) du cœur fœtal (FH) dans les grossesses à faible risque au cours de l’évaluation du travail éventuel sur les taux de césariennes.

Conception :
Un essai randomisé multicentrique parallèle.

Réglage :
Trois maternités en République d’Irlande.

Population :
Des femmes enceintes en bonne santé et à faible risque, à terme et âgées de 18 ans et plus, qui ont fourni un consentement éclairé écrit.

Méthodes:
Les femmes ont été randomisées pour recevoir IA de la FH ou 20 minutes d’ACTG à l’admission pour une possible apparition du travail, en utilisant la randomisation téléphonique à distance. Les deux groupes ont reçu une IA pendant le travail, la conversion en CTG continu étant indiquée cliniquement.

Principales mesures de résultat:
Césarienne (résultat primaire), interventions obstétricales (par exemple, CTG continu pendant le travail, prélèvement de sang fœtal, augmentation du travail) et morbidité néonatale (par exemple acidose métabolique, admission à l’unité de soins intensifs néonatals, décès néonatal).

Résultats :
Sur la base de 3034 femmes (1513 et 1521 randomisés pour IA et ACTG respectivement), il n’y avait pas de différence statistique entre les groupes césariennes (respectivement 130 (8,6%) et 105 (6,9%) pour les groupes IA et ACTG; risque relatif (RR) 1,24; intervalle de confiance à 95% (IC) de 0,97 à 1,58) ou dans tout autre résultat, sauf pour l’utilisation de la CTG continue pendant le travail, qui était inférieure dans le groupe IA (RR 0,90, IC 95% 0,86-0,93).

Conclusion :
Notre étude ne montre aucune différence dans les résultats obstétricaux ou néonatals entre l’IA et l’ACTG chez les femmes présentant un risque d’apparition de travail autre qu’un risque accru de CTG continue chez les femmes recevant ACTG.

Abstract (English)  :

Objective :
To assess the effect of admission cardiotocography (ACTG) versus intermittent auscultation (IA) of the fetal heart (FH) in low‐risk pregnancy during assessment for possible labour on caesarean section rates.

Design :
A parallel multi‐centre randomised trial.

Setting :
Three maternity units in the Republic of Ireland.

Population :
Healthy, low‐risk pregnant women, at term and ≥18 years, who provided written informed consent.

Methods :
Women were randomised to receive IA of the FH or 20 minute ACTG on admission for possible labour onset, using remote telephone randomisation. Both groups received IA during labour, with conversion to continuous CTG as clinically indicated.

Main outcome measures :
Caesarean section (primary outcome), obstetric interventions (e.g. continuous CTG during labour, fetal blood sampling, augmentation of labour) and neonatal morbidity (e.g. metabolic acidosis, admission to the neonatal intensive care unit, neonatal death).

Results :
Based on 3034 women (1513 and 1521 randomised to IA and ACTG, respectively), there was no statistical difference between the groups in caesarean section (130 (8.6%) and 105 (6.9%) for IA and ACTG groups, respectively; relative risk (RR) 1.24; 95% confidence interval (CI) 0.97 to 1.58), or in any other outcome except for use of continuous CTG during labour, which was lower in the IA group (RR 0.90, 95% CI 0.86‐0.93).

Conclusion :
Our study demonstrates no differences in obstetric or neonatal outcomes between IA and ACTG for women with possible labour onset, other than an increased risk for continuous CTG in women receiving ACTG.

Sumário (português)  :

Objetivo :
Avaliar o efeito da cardiotocografia de admissão (ACTG) versus ausculta intermitente (IA) do coração fetal (FH) na gravidez de baixo risco durante a avaliação para possível trabalho de parto em taxas de cesariana.

Desenhar :
Um estudo randomizado multicêntrico paralelo.

Configuração :
Três maternidades na República da Irlanda.

População :
Gestantes saudáveis ​​e de baixo risco, a termo e ≥18 anos, que forneceram consentimento informado por escrito.

Métodos :
As mulheres foram randomizadas para receber IA da HF ou ACTG de 20 minutos na admissão para possível início de parto, usando randomização por telefone remoto. Ambos os grupos receberam AI durante o trabalho de parto, com conversão para CTG contínua conforme indicação clínica.

Medidas de saída principais :
Cesariana (desfecho primário), intervenções obstétricas (por exemplo, CTG contínuo durante o trabalho de parto, amostragem de sangue fetal, aumento do trabalho) e morbidade neonatal (por exemplo, acidose metabólica, internação na unidade de terapia intensiva neonatal, morte neonatal).

Resultados :
Com base em 3034 mulheres (1513 e 1521 randomizadas para IA e ACTG, respectivamente), não houve diferença estatística entre os grupos na cesariana (130 (8,6%) e 105 (6,9%) nos grupos IA e ACTG, respectivamente; risco relativo (RR) 1,24, intervalo de confiança de 95% (IC) 0,97 a 1,58), ou em qualquer outro desfecho, exceto o uso de CTG contínuo durante o trabalho de parto, que foi menor no grupo IA (RR 0,90, IC95% 0,86-0,93).

Conclusão:
Nosso estudo demonstra que não há diferenças nos resultados obstétricos ou neonatais entre IA e ACTG para mulheres com possível início de parto, além do aumento do risco de CTG contínuo em mulheres que recebem ACTG.

Remarques :

Argument (français) :

pas de modification entre un monitoring continu et un suivi intermittent du rythme foetal sur l’issue néo-natale et obstétricale pour les grossesses à terme à bas risque

Argument (English):

no modification between a continuous monitoring and an intermittent monitoring of the patient’s condition and of the neonatal and obstetric issues in low-risk pregnancy.

Argumento (português):

nenhuma modificação entre um monitoramento contínuo e um monitoramento intermitente da condição do paciente e das questões neonatais e obstétricas para os pacientes de baixo risco

Mots-clés :

➡ monitoring

Auteur·e de cette fiche :

Alison Passieux — 28 Aug 2018

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)