Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Actuellement 2992 fiches
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=3066

Créée le : 21 Feb 2019
Modifiée le : 21 Feb 2019

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

État des lieux des connaissances des nullipares sur l’épisiotomie dans un contexte médiatique agité. Mémoire de sage-femme, ESF Lille.

Auteur·e(s) :

Diane Loez

Année de publication :

2018

URL(s) :

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01896870

Résumé (français)  :

Même si le sujet intéresse les jeunes femmes, l’épisiotomie reste un acte méconnu quant à sa fréquence et à ses techniques. Longtemps considéré comme un geste médical systématiquement associé à l’accouchement, l’épisiotomie est remise en question depuis le début des années 2000. Les récentes polémiques autour des violences obstétricales, les déclarations de madame Schiappa, l’accessibilité à l’information médicale et les nouvelles recommandations du HCE ont progressivement amené le sujet de l’épisiotomie sur la place publique. Ce sont principalement les femmes, unies au sein de collectifs associatifs qui ont demandé une réévaluation des indications de l’épisiotomie au Collège National des Gynécologues Obstétriciens. Néanmoins, la remise en question de l’épisiotomie progresse plus ou moins rapidement, selon les établissements. En effet, dans certains hôpitaux, comme le CHU de Besançon, le taux d’épisiotomie ne dépasse pas 1% alors que d’autres maternités affichent encore des taux de 45%, ce qui exacerbe la polémique et majore l’incompréhension des patientes. Les femmes demandent aux professionnels de santé à ce que la loi Kouchner soit respectée. Les textes précisent que les soignants doivent une information loyale, claire et appropriée avant tout acte médical. Cependant, cette information éclairée peut entrainer un refus éclairé et c’est précisément cette situation à laquelle les praticiens ne sont ni préparés ni habitués. Dans le cadre de l’épisiotomie, à quel moment doit se faire le recueil du consentement ? Devons-nous considérer que nous nous trouvons dans une situation où l’urgence nous permet de ne pas recueillir le consentement de la patiente ? Et dans quelle mesure notre formation nous a-t-elle appris à recueillir un consentement dans la situation d’urgence relative de l’accouchement imminent ? Concernant son inscription dans le cadre des violences obstétricales, aucun consensus clair ne se dégage même si un cinquième des personnes ayant répondu pensent que l’épisiotomie en est bien une. De l’incompréhension à la défiance, il n’y a qu’un pas. Et la méfiance des patients vis à vis du corps médical s’en trouve renforcée. C’est à nous, soignants dédiés à la santé des femmes, de nous adapter à cette nouvelle époque où le système médical patriarcal est remis en question, afin de rétablir la confiance entre les patients et les soignants.

Abstract (English)  :

Sumário (português)  :

Texte intégral (public) :

Remarques :

Argument (français) :

C’est à nous, soignants dédiés à la santé des femmes, de nous adapter à cette nouvelle époque où le système médical patriarcal est remis en question, afin de rétablir la confiance entre les patients et les soignants.

Argument (English):

It is up to us, caregivers dedicated to women’s health, to adapt to this new era in which the patriarchal medical system is called into question, in order to restore trust between patients and caregivers.

Argumento (português):

Cabe a nós, cuidadores dedicados à saúde da mulher, nos adaptarmos a essa nova era em que o sistema médico patriarcal é questionado, a fim de restabelecer a confiança entre pacientes e cuidadores.

Mots-clés :

➡ éthique ; protocoles ; psychologie ; santé publique ; violences gynécologiques et obstétricales violence obstétricale ; épisiotomie

Auteur·e de cette fiche :

Bernard Bel — 21 Feb 2019

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)