Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Actuellement 3032 fiches
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=3067

Créée le : 24 Feb 2019
Modifiée le : 24 Feb 2019

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Analyse des pratiques des professionnels de santé autour du déroulement de l’entretien pré-interruption volontaire de grossesse. Mémoire en Sciences pharmaceutiques.

Auteur·e(s) :

Charline Didier

Année de publication :

2018

URL(s) :

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01936840

Résumé (français)  :

Un état des lieux des pratiques professionnelles de l’entretien pré-IVG. Cela nous a permis d’obtenir un avis des professionnels de santé sur leur ressenti, sur leur prise en charge et leur encadrement au travers des formations. Méthode : Une étude transversale à partir d’un questionnaire auprès de 174 professionnels de santé confronté aux demandes d’IVG, dans le département de la Seine-Maritime.

Résultats et discussion :
Nous recensons que 40% des professionnels de notre étude estiment être moyennement préparés au versant psycho-social et 45% que la formation initiale est moyennement satisfaisante. À contrario, 63% d’entre eux ne souhaitent pas réaliser de développement professionnel continu (DPC). L’entretien pré-IVG reste une activité régulière puisque 48% de notre population reçoivent une à trois demandes d’IVG par mois. Conclusion : L’entretien pré-IVG nécessite une formation initiale et un DPC adapté aux nouvelles normes sociales ainsi qu’à la nouvelle génération « numérique ».

Abstract (English)  :

Sumário (português)  :

Texte intégral (public) :

Remarques :

Argument (français) :

L’entretien pré-IVG nécessite une formation initiale et un développement professionnel continu (DPC) adapté aux nouvelles normes sociales ainsi qu’à la nouvelle génération « numérique ».

Argument (English):

Pre-abortion care requires initial training and continuous professional development adapted to new social norms and the new “digital“ generation.

Argumento (português):

O atendimento pré-aborto requer treinamento inicial e desenvolvimento profissional contínuo, adaptado às novas normas sociais e à nova geração “digital“.

Mots-clés :

➡ enquête ; santé publique ; IVG interruption volontaire de grossesse, avortement

Auteur·e de cette fiche :

Bernard Bel — 24 Feb 2019

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)