Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=3073

Créée le : 03 Mar 2019
Modifiée le : 03 Mar 2019

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Obstetric violence: a Latin American legal response to mistreatment during childbirth. BJOG An International Journal of Obstetrics and Gynaecology, 125(10), 1208-1211.

Auteur·e(s) :

Williams, CR., Jerez, C., Klein, K., Correa, M., Belizán, JM., & Cormick, G.

Année de publication :

2018

URL(s) :

https://obgyn.onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1…
https://doi.org/10.1111/1471-0528.15270

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

Over the last several years, a new legal construct has emerged in Latin America that encompasses elements of quality of obstetric care and mistreatment of women during childbirth – both issues of global maternal health import. Termed “obstetric violence,” this legal construct refers to disrespectful and abusive treatment that women may experience from health care providers during pregnancy, childbirth, and the postpartum period, as well as other elements of poor quality care, such as failure to adhere to evidence‐based best practices. This new legal term emerged out of concerted efforts by women’s groups and networks, feminists, professional organizations, international and regional bodies, and public health agents and researchers to improve the quality of care that women receive across the region.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Au cours des dernières années, une nouvelle notion juridique est apparue en Amérique latine, englobant des éléments de qualité des soins obstétricaux et des mauvais traitements infligés aux femmes pendant l’accouchement…

Argument (English):

Over the last several years, a new legal construct has emerged in Latin America that encompasses elements of quality of obstetric care and mistreatment of women during childbirth…

Argumento (português):

Nos últimos anos, surgiu na América Latina uma nova construção legal que engloba elementos de qualidade da atenção obstétrica e maus tratos às mulheres durante o parto…

Mots-clés :

➡ histoire, sociologie ; violences gynécologiques et obstétricales violence obstétricale

Auteur·e de cette fiche :

Bernard Bel — 03 Mar 2019

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)