Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=3077

Créée le : 13 Mar 2019
Modifiée le : 13 Mar 2019

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Grossesses à bas risque : interventions obstétricales selon les caractéristiques de la maternité en 2010. Études et résultats, 897, DREES/INSERM.

Auteur·e(s) :

Bénédicte Coulm, Béatrice Blondel avec la collaboration d’Annick Vilain et de Sylvie Rey,

Année de publication :

2014

URL(s) :

https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/etudes-et-…

Résumé (français)  :

Les fermetures et fusions des maternités amorcées dans les années 1970 ont entraîné une concentration très importante des naissances dans les grandes maternités publiques. Cette évolution soulève des interrogations sur la prise en charge médicale des femmes au moment de l’accouchement. Dans certains pays, des études mettent ainsi en évidence un plus grand nombre d’interventions obstétricales dans les grandes maternités, y compris chez des femmes dont la grossesse ne présente pas de complications (dites à « bas risque »).

À partir de l’enquête nationale périnatale de 2010, cette étude décrit comment la fréquence des interventions obstétricales varie suivant le statut et la taille des maternités. Plus d’une femme sur deux dont la grossesse est à bas risque (52 %) a eu au moins une intervention obstétricale (travail déclenché, césarienne, extraction instrumentale, épisiotomie) en 2010. La probabilité d’avoir une intervention n’est pas plus élevée dans les grandes maternités. Elle l’est, en revanche, dans les maternités privées.

Abstract (English)  :

Sumário (português)  :

Texte intégral (public) :

Remarques :

Argument (français) :

Plus d’une femme sur deux dont la grossesse est à bas risque (52 %) a eu au moins une intervention obstétricale (travail déclenché, césarienne, extraction instrumentale, épisiotomie) en 2010. La probabilité d’avoir une intervention n’est pas plus élevée dans les grandes maternités. Elle l’est, en revanche, dans les maternités privées.

Argument (English):

More than one in two women with low-risk pregnancies (52%) had at least one obstetric intervention (induction of labor, caesarean section, instrumental extraction, episiotomy) in 2010. The likelihood of having an intervention is not higher in the larger maternities. It is, however, in private maternities.

Argumento (português):

Mais de uma em cada duas mulheres com gravidez de baixo risco (52%) tiveram pelo menos uma intervenção obstétrica (desencadeamento do parto, cesariana, extração instrumental, episiotomia) em 2010. A probabilidade de ter uma intervenção não é maior nas maternidades maiores. É, no entanto, em maternidades privadas.

Mots-clés :

➡ césarienne ; enquête ; lieu de naissance ; santé publique ; interventions pendant l’accouchement

Auteur·e de cette fiche :

Bernard Bel — 13 Mar 2019

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)