Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=3083

Créée le : 08 Jun 2019
Modifiée le : 08 Jun 2019

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Episiotomy: an informed consent proposal. The Journal of Maternal-Fetal & Neonatal Medicine

Auteur·e(s) :

Antonio Malvasi, Giuseppe Trojano, Andrea Tinelli, Enrico Marinelli & Simona Zaami

Année de publication :

2019

URL(s) :

https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/147670…
https://doi.org/10.1080/14767058.2019.1622677

Résumé (français)  :

Objet : Comme chaque intervention chirurgicale obstétricale nécessite l’obtention du consentement éclairé du patient, nous avons cherché à évaluer si cette exigence s’appliquait également à l’épisiotomie.

Matériel et méthodes : À cette fin, nous avons effectué une recherche approfondie dans la littérature scientifique pertinente sur des bases de données multidisciplinaires (Scopus, PubMed, PubMed, Central, Research Gate, Google Scholar) et des articles publiés de 1989 à mars 2019. Les clés de recherche utilisées étaient les suivantes : « épisiotomie », « consentement éclairé », « complications », « faute professionnelle ».

Résultats : Les sources sur lesquelles nous nous sommes finalement fondés, tout en reconnaissant la nécessité d’une consentement éclairé pour l’épisiotomie, ne traitent pas des détails de ce que ce consentement devrait inclure, en termes d’informations fournies et d’aspects connexes. Par conséquent, les auteurs ont élaboré un formulaire de consentement ciblé sur l’épisiotomie, s’appuyant sur les opinions et les indications fournies par des sociétés et institutions scientifiques, afin de refléter et de documenter de manière appropriée l’acceptation ou le refus de la procédure par le patient.

Conclusions : Une documentation de consentement valide peut s’avérer utile pour éviter ou réduire les complications, les fautes professionnelles et la responsabilité, et pour protéger les opérateurs de soins de santé des allégations de faute professionnelle obstétricale.

Abstract (English)  :

Purpose: Since every obstetric surgical procedure requires gaining informed consent from patient, we have set out to evaluate whether such requirement also applies to episiotomy.

Material and methods: To that end, we have conducted a thorough search of relevant scientific literature on multidisciplinary databases (Scopus, PubMed, PubMed, Central, Research Gate, Google Scholar) and articles that were published from 1989 to March 2019. The search keys used were: “episiotomy,” “informed consent,” “complications,” “malpractice.”

Results: The sources that we have ultimately drawn upon, whilst acknowledging the need for a targeted informed consent for episiotomy, do not deal with the specifics of what such consent should include, in terms of information provided and related aspects. Therefore, the authors have laid out an episiotomy-targeted consent form, drawing upon opinions and indications from scientific societies and institutions, in order to properly reflect and document the patient’s acceptance or refusal of the procedure.

Conclusions: Valid consent documentation may well prove instrumental in staving off or reducing complications, malpractice and liability, and in order to safeguard health care operators from obstetric malpractice allegations.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Une preuve de consentement peut s’avérer utile pour éviter ou réduire les complications, les fautes professionnelles et la responsabilité, et pour protéger les opérateurs de soins de santé des allégations de faute professionnelle obstétricale.

Argument (English):

Valid consent documentation may well prove instrumental in staving off or reducing complications, malpractice and liability, and in order to safeguard health care operators from obstetric malpractice allegations.

Argumento (português):

A documentação de consentimento válida pode ser útil para evitar ou reduzir as complicações, negligência e responsabilidade, e para proteger os operadores de saúde das alegações de negligência obstétrica.

Mots-clés :

➡ éthique ; violences gynécologiques et obstétricales violence obstétricale ; déontologie ; risque médico-légal ; épisiotomie

Auteur·e de cette fiche :

Bernard Bel — 08 Jun 2019

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)