Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Actuellement 3043 fiches
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=3109

Créée le : 21 Nov 2019
Modifiée le : 21 Nov 2019

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Use of ondansetron during pregnancy and the risk of major congenital malformations: A systematic review and meta-analysis, YKaplan 2019

Auteur·e(s) :

Kaplan Y.C., Richardson J.L., Keskin-Arslan E., Erol-Coskun H., Kennedy D.

Année de publication :

2019

URL(s) :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30849498
https://doi.org/10.1016/j.reprotox.2019.03.001

Résumé (français)  :

OBJECTIFS : étudier si l’utilisation d’ondansétron pendant la grossesse est associée à une augmentation du taux de malformations majeures ou usb-groupées.

METHODES :
Les bases de données PubMed / MEDLINE, Cochrane et Reprotox® ont été interrogées. Des études observationnelles comprenant un groupe exposé et un groupe témoin (en bonne santé et / ou correspondant à une maladie) ont été incluses.

RÉSULTATS :
Aucune augmentation significative du risque de malformations majeures, de malformations cardiaques, de fentes orofaciales, de malformations génito-urinaires ou d’hypospadias n’a été identifiée dans notre analyse principale. Une hétérogénéité significative existait pour les fentes palatines isolées. Des estimations ponctuelles élevées et une signification statistique altérée étaient présentes pour certains des résultats parmi les analyses secondaires.

CONCLUSIONS :
L’utilisation de l’ondansétron pendant la grossesse n’a pas été associée à une augmentation significative du taux de malformations majeures ou sélectionnées de malformations dans notre analyse principale. Cependant, les résultats des analyses secondaires justifient la nécessité d’une surveillance continue. Ces résultats peuvent être rassurants pour les femmes enceintes chez qui l’utilisation de l’ondansétron est cliniquement indiquée, car le risque absolu de problèmes possibles semble être faible.

Abstract (English)  :

AIMS: To investigate whether ondansetron use during pregnancy is associated with increased rates of major or subgroups of malformations.
METHODS:
PubMed/MEDLINE, Cochrane and Reprotox® databases were searched. Observational studies comprising an exposed and control group (healthy and/or disease-matched) were included.
RESULTS:
No significant increased risk for major malformations, heart defects, orofacial clefts, genitourinary malformations or hypospadias were identified in our primary analysis. A significant heterogeneity existed for isolated cleft palate. Elevated point estimates and altered statistical significances were present for some of the outcomes among secondary analyses.
CONCLUSIONS:
Ondansetron use during pregnancy was not associated with a significant increase in rate of major or selected subgroups of malformations in our primary analysis. However, results of the secondary analyses warrant the need for continued surveillance. These results may be reassuring for pregnant women in whom ondansetron use is clinically indicated since the absolute risks of possible concerns appear to be low.

Sumário (português)  :

Objetivos: Investigar se o uso do ondansetron durante a gravidez está associado a taxas aumentadas de grandes ou subgrupos de malformações.

MÉTODOS:
Foram pesquisadas as bases de dados PubMed / MEDLINE, Cochrane e Reprotox®. Estudos observacionais que incluíram um grupo exposto e controle (saudáveis ​​e / ou pareados por doenças) foram incluídos.

RESULTADOS:
Não foi identificado risco aumentado significativo para malformações importantes, defeitos cardíacos, fendas orofaciais, malformações geniturinárias ou hipospádias em nossa análise primária. Existia uma heterogeneidade significativa para fenda palatina isolada. Estimativas pontuais elevadas e significâncias estatísticas alteradas estavam presentes em alguns dos resultados entre as análises secundárias.

CONCLUSÕES:
O uso de ondansetrona durante a gravidez não foi associado a um aumento significativo na taxa de subgrupos principais ou selecionados de malformações em nossa análise primária. No entanto, os resultados das análises secundárias justificam a necessidade de vigilância continuada. Esses resultados podem ser tranquilizadores para mulheres grávidas nas quais o uso do ondansetron é clinicamente indicado, pois os riscos absolutos de possíveis preocupações parecem ser baixos.

Remarques :

Argument (français) :

Etude sur le recours à l’ondansetron dans la prise en charge de l’hyperemese gravidique au cours de la grossesse. D’autre résultats et recherches sont attendues sur le sujet, mais le risques de problèmes associés semble faible.

Argument (English):

Study on the use of ondansetron in the management of pregnancy hyperemesis during pregnancy. Other results and research are expected on the subject, but the risk of associated problems seems low.

Argumento (português):

Estudo sobre o uso do ondansetron no tratamento da hiperêmese da gravidez durante a gravidez. Outros resultados e pesquisas são esperados sobre o assunto, mas o risco de problemas associados parece baixo.

Mots-clés :

➡ pathologies nouveau-né ; santé maternelle ; hyperémèse gravidique

Auteur·e de cette fiche :

Alison Passieux — 21 Nov 2019

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)