Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Actuellement 3059 fiches
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=3141

Créée le : 30 Nov 2019
Modifiée le : 30 Nov 2019

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Reducing intrusive traumatic memories after emergency caesarean section: A proof-of-principle randomized controlled study. Behaviour Research and Therapy Volume 94, July, Pages 36-47

Auteur·e(s) :

Horsch A, Vial Y., Favrod C., Harari M.M., Blackwell S.E., Watson P., Lyadurai L., Bonsall M.B., Holmes E.A

Année de publication :

2017

URL(s) :

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/…
https://doi.org/10.1016/j.brat.2017.03.018

Résumé (français)  :

Des interventions psychologiques préventives pour aider les femmes après un accouchement traumatique sont nécessaires. Cette étude contrôlée randomisée avec démonstration de principe visait à déterminer si une brève intervention cognitive pouvait réduire le nombre de souvenirs traumatiques intrusifs vécus par les mères après une césarienne d’urgence (ECS). Après une ECS, 56 femmes ont été randomisées dans l’un des deux groupes parallèles dans un rapport 1 : 1 : intervention (soins habituels plus procédure cognitive) ou contrôle (soins habituels). Le groupe d’intervention s’est engagé dans une tâche visuospatiale (jeu vidéo ‘Tetris’ via un dispositif de jeu portable) pendant 15 min dans les six heures suivant leur ECS. Le résultat principal était le nombre de souvenirs traumatiques intrusifs liés au ECS enregistrés dans un journal pour la semaine suivant l’ECS. Comme prévu, par rapport aux témoins, le groupe d’intervention a signalé moins de souvenirs traumatiques intrusifs (M = 4,77, écart-type = 10,71 par rapport à M = 9,22, écart-type = 10,69, d = 0,647, IC = 95% : 0,106, 1,182] ) sur une semaine (analyse en intention de traiter, résultat principal). Il y avait une tendance à la réduction des symptômes de stress aigu ressenti (d = 0,503 [IC 95% : −0,032, 1,033] ) après une semaine (analyses en intention de traiter). L’analyse chronologique des données sur les intrusions quotidiennes a confirmé la différence prévue entre les groupes. 72% des femmes ont jugé l’intervention « plutôt » à « extrêmement » acceptable. Cela représente une première étape dans le développement d’une intervention précoce (et potentiellement universelle) pour prévenir les symptômes de stress post-traumatique postnatals pouvant profiter à la fois à la mère et à l’enfant.

Abstract (English)  :

Preventative psychological interventions to aid women after traumatic childbirth are needed. This proof-of-principle randomized controlled study evaluated whether the number of intrusive traumatic memories mothers experience after emergency caesarean section (ECS) could be reduced by a brief cognitive intervention. 56 women after ECS were randomized to one of two parallel groups in a 1: 1 ratio: intervention (usual care plus cognitive task procedure) or control (usual care). The intervention group engaged in a visuospatial task (computer-game ‘Tetris’ via a handheld gaming device) for 15 min within six hours following their ECS. The primary outcome was the number of intrusive traumatic memories related to the ECS recorded in a diary for the week post-ECS. As predicted, compared with controls, the intervention group reported fewer intrusive traumatic memories (M = 4.77, SD = 10.71 vs. M = 9.22, SD = 10.69, d = 0.647 [95% CI: 0.106, 1.182] ) over 1 week (intention-to-treat analyses, primary outcome). There was a trend towards reduced acute stress re-experiencing symptoms (d = 0.503 [95% CI: −0.032, 1.033] ) after 1 week (intention-to-treat analyses). Times series analysis on daily intrusions data confirmed the predicted difference between groups. 72% of women rated the intervention “rather” to “extremely” acceptable. This represents a first step in the development of an early (and potentially universal) intervention to prevent postnatal posttraumatic stress symptoms that may benefit both mother and child.

Sumário (português)  :

São necessárias intervenções psicológicas preventivas para ajudar as mulheres após o parto traumático. Este estudo controlado randomizado, com prova de princípio, examinou se uma breve intervenção cognitiva poderia reduzir o número de memórias intrusivas traumáticas vivenciadas pelas mães após a cesariana de emergência (ECS). Após a ECS, 56 mulheres foram randomizadas em um dos dois grupos paralelos na proporção de 1: 1: intervenção (cuidados usuais mais procedimento cognitivo) ou controle (cuidados usuais). O grupo de intervenção se engajou em uma tarefa visuoespacial (videogame ’Tetris’ por meio de um dispositivo de jogo portátil) por 15 minutos dentro de seis horas após a ECS. O principal resultado foi o número de memórias traumáticas intrusivas relacionadas à ECS gravadas em um jornal durante a semana seguinte à ECS. Como esperado, comparado aos controles, o grupo de intervenção relatou menos memórias traumáticas intrusivas (M = 4,77, DP = 10,71 vs. M = 9,22, DP = 10,69)., d = 0,647, IC = 95%: 0,106, 1,182] ) durante uma semana (análise de intenção de tratar, resultado principal). Houve uma tendência a reduzir os sintomas de estresse agudo (d = 0,503 [IC 95%: -0,032, 1,033] ) após uma semana (análises de intenção de tratar). A análise cronológica dos dados diários de intrusão confirmou a diferença esperada entre os grupos. 72% das mulheres classificaram a intervenção “bastante“ como “extremamente“ aceitável. Isso representa um primeiro passo no desenvolvimento de intervenções precoces (e potencialmente universais) para prevenir os sintomas de estresse pós-traumático pós-natal que podem beneficiar mãe e filho.

Texte intégral (public) :

Remarques :

Argument (français) :

Cette étude de validation de concept translationnelle montre qu’il est possible de réduire le nombre de souvenirs traumatiques intrusifs et de symptômes de stress aigu après un accouchement traumatique en utilisant une intervention informatisée cognitive dans les 6 h suivant un accouchement traumatique - une césarienne d’urgence.

Argument (English):

This translational proof-of-concept study shows that the number of intrusive traumatic memories and acute stress symptoms after traumatic childbirth can be reduced, using a cognitive computerized intervention within 6 h of a traumatic childbirth - an ECS.

Argumento (português):

Este estudo de prova de conceito de tradução mostra que é possível reduzir o número de memórias e sintomas intrusivos traumáticos de estresse agudo após o parto traumático usando uma intervenção cognitiva computadorizada dentro de 6 horas após um parto traumático - uma cesariana. emergência.

Mots-clés :

➡ césarienne ; psychologie ; traumatismes

Auteur·e de cette fiche :

Elise Marcende — 30 Nov 2019
➡ dernière modification : Bernard Bel — 30 Nov 2019

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)