Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Actuellement 3046 fiches
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=3145

Créée le : 01 Dec 2019
Modifiée le : 01 Dec 2019

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Post-traumatic Symptomalogy in parents with premature infants: A systematic review of the literature. Journal of Prenatal and Perinatal Psychology and Health, 21 (3), 249-260

Auteur·e(s) :

Thanos Karatzias, Zoe Chouliara, Fiona Maxton, Yvonne Freer, Kevin Power

Année de publication :

2007

URL(s) :

https://www.questia.com/library/journal/1P3-136873…
https://core.ac.uk/display/74032773

Résumé (français)  :

La détresse émotionnelle résultant de l’expérience de la naissance d’un prématuré (âge gestationnel, 37 semaines) et de l’hospitalisation ultérieure de l’unité néonatale peut être une expérience traumatisante pour les parents. Dans la présente revue systématique de la littérature, les études sur la symptomatologie post-traumatique parentale après la naissance d’un prématuré ont été passées en revue. Au total, 5 études ont été identifiées. Toutes les études examinées ont montré que la symptomatologie post-traumatique est assez fréquente chez les parents ou les principaux dispensateurs de soins des prématurés. Cependant, les faiblesses méthodologiques des études pertinentes (par exemple, l’utilisation d’échantillons de complaisance, le manque d’évaluations avant l’accouchement) compliquent la tâche de tirer des conclusions cohérentes sur la prévalence de la symptomatologie post-traumatique dans ce groupe de population ou sur le point de savoir si l’expérience d’une naissance prématurée peut développement du SSPT. Les orientations pour les recherches futures sont discutées.

Abstract (English)  :

The emotional distress resulting from the experience of giving birth to a preterm infant (gestational age, 37 weeks) and the subsequent neonatal unit hospitalisation may be a traumatic experience for parents. In the present systematic literature review, studies on parental posttraumatic symptomatology following birth of a premature infant were reviewed. A total of 5 studies were identified. All studies reviewed found that posttraumatic symptomatology is quite common in parents or primary caregivers of premature infants. However, methodological weaknesses of relevant studies (e.g. use of convenience samples, lack of pre – delivery assessments) make it difficult to draw consistent conclusions regarding prevalence of posttraumatic symptomatology in this population group or whether the experience of a premature birth could be responsible for the development of PTSD. Directions for future research are discussed.

Sumário (português)  :

O sofrimento emocional resultante da experiência do nascimento de uma prematuridade (idade gestacional, 37 semanas) e subsequente hospitalização da unidade neonatal pode ser uma experiência traumática para os pais. Nesta revisão sistemática da literatura, foram revisados ​​estudos sobre sintomatologia dos pais pós-traumáticos após o nascimento de uma prematuridade. No total, cinco estudos foram identificados. Todos os estudos revisados ​​mostraram que a sintomatologia pós-traumática é bastante comum entre pais ou cuidadores primários de bebês prematuros. No entanto, as fragilidades metodológicas dos estudos relevantes (por exemplo, o uso de amostras de conveniência, a falta de avaliações pré-parto) tornam difícil tirar conclusões consistentes sobre a prevalência da sintomatologia pós-traumática neste estudo. grupo populacional ou se a experiência do parto prematuro pode desenvolver SSPT. Instruções para pesquisas futuras são discutidas.

Texte intégral (public) :

Remarques :

Argument (français) :

La présente étude a permis de conclure que la symptomatologie post-traumatique est courante chez les parents et les autres principaux dispensateurs de soins des nourrissons prématurés et que cette symptomatologie est susceptible de durer longtemps.

Argument (English):

It could be concluded from the present review that posttraumaticsymptomatology is common in parents and other primary caregivers ofpremature infants and such symptomatology is likely to be long term.

Argumento (português):

O presente estudo concluiu que a sintomatologia pós-traumática é comum entre os pais e outros cuidadores primários de prematuros e que essa sintomatologia provavelmente será duradoura.

Mots-clés :

➡ dépression, anxiété ; prématurés ; traumatismes

Auteur·e de cette fiche :

Elise Marcende — 01 Dec 2019

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)