Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Actuellement 3046 fiches
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=3157

Créée le : 10 Mar 2020
Modifiée le : 10 Mar 2020

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Out-of-maternity deliveries in France: A nationwide population-based study. PLoS ONE 15(2): e0228785.

Auteur·e(s) :

Evelyne Combier, Adrien Roussot, Jean-Louis Chabernaud, Jonathan Cottenet, Patrick Rozenberg, Catherine Quantin

Année de publication :

2020

URL(s) :


https://doi.org/10.1371/journal.pone.0228785

Résumé (français)  :

Introduction

En France, de nombreuses maternités ont été fermées suite des restructurations hospitalières effectuées dans l’objectif d’une réduction des coûts qui serait induite par des économies d’échelle.

Ces fermetures ont mécaniquement augmenté la distance entre leur domicile et la maternité la plus proche pour les femmes des territoires concernés. Par ailleurs, des études ont montré une corrélation positive entre cette augmentation de la distance et l’incidence des accouchements non planifiés en dehors de la maternité (OMD). Les objectifs de cette étude étaient d’estimer la fréquence des OMD en France, d’identifier les principaux facteurs de risque et d’évaluer leur impact sur la mortalité maternelle ainsi que sur la morbidité et mortalité néonatales.

Population et méthodes

Nous avons effectué une étude rétrospective observationnelle, en base populationnelle, en utilisant les données 2012, 2013 et 2014 obtenues à partir des bases du PMSI. Nous avons inclus les 2 256 797 accouchements survenus en France métropolitaine pendant cette période, dont 6 733 (3,0 ‰) étaient des OMD et 1 999 453 nouveau-nés uniques issus de ces accouchements. Les issues défavorables retenues pour l’étude étaient la mortalité maternelle à l’hôpital ou pendant le transport, la mortinatalité, la mortalité néonatale, les hospitalisations néonatales, l’hypothermie du nouveau-né et les polyglobulies néonatales. Les résultats défavorables pour la mère et le nouveau-né associés à l’OMD ont été analysés avec des régressions du type GEE dans lesquelles on avait inclus l’environnement socio-résidentiel des mères.

Résultats

La distance par rapport à la maternité la plus proche était le principal facteur d’OMD.

Les OMD étaient associés à la mort maternelle (aRR 6,5 [1,6-26,3] ) et à tous les effets indésirables néonatals : mortinatalité (aRR 3,3 [2,8-3,8] ), décès néonatal (aRR 1,9 [1,2–3,1] ), hospitalisation néonatale (aRR 1,2 [1,1 –1,3] ), l’hypothermie néonatale (aRR 5,9 [5,2–6,6] ) et la polyglobulie néonatale (aRR 4,8 [3,5–6,4] ).

Discussion

En France, les OMD ont augmenté au cours de la période d’étude. Ceux-ci sont associés à tous les résultats indésirables étudiés tant pour les mères que pour les nouveau-nés. Les soignants, y compris les équipes d’urgence, doivent être mieux préparés à la gestion de ces cas à risque. En outre, l’augmentation des issues défavorables et les coûts supplémentaires générés devraient être systématiquement examinés et pris en compte par les autorités compétentes avant toute décision de fermeture ou de fusion de maternités.

Abstract (English)  :

Introduction

In France, many maternity hospitals have been closed as a result of hospital restructuring in an effort to reduce costs through economies of scale. These closures have naturally increased the distance between home and the closest maternity ward for women throughout the country. However, studies have shown a positive correlation between this increase in distance and the incidence of unplanned out-of-maternity deliveries (OMD). This study was conducted to estimate the frequency of OMD in France, to identify the main risk factors and to assess their impact on maternal mortality and neonatal morbidity and mortality.

Materials and methods

We conducted a population-based observational retrospective study using data from 2012 to 2014 obtained from the French hospital discharge database. We included 2,256,797 deliveries and 1,999,453 singleton newborns in mainland France, among which, 6,733 (3.0‰) were OMD. The adverse outcomes were maternal mortality in hospital or during transport, stillbirth, neonatal mortality, neonatal hospitalizations, and newborn hypothermia and polycythemia. The socio-residential environment was also included in the regression analysis. Maternal and newborn adverse outcomes associated with OMD were analyzed with Generalized Estimating Equations regressions.

Results

The distance to the nearest maternity unit was the main factor for OMD. OMD were associated with maternal death (aRR 6.5 [1.6–26.3] ) and all of the neonatal adverse outcomes: stillbirth (3.3 [2.8–3.8] ), neonatal death (1.9 [1.2–3.1] ), neonatal hospitalization (1.2 [1.1–1.3] ), newborn hypothermia (5.9 [5.2–6.6] ) and newborn polycythemia (4.8 [3.5–6.4] ).

Discussion

In France, OMD increased over the study period. OMD were associated with all the adverse outcomes studied for mothers and newborns. Caregivers, including emergency teams, need to be better prepared for the management these at-risk cases. Furthermore, the increase in adverse outcomes, and the additional generated costs, should be considered carefully by the relevant authorities before any decisions are made to close or merge existing maternity units.

Sumário (português)  :

Texte intégral (public) :

Remarques :

Argument (français) :

Les accouchements hors maternité ont été associés à tous les effets indésirables étudiés pour les mères et les nouveau-nés. Les soignants, y compris les équipes d’urgence, doivent être mieux préparés à la gestion de ces cas à risque.

Argument (English):

Out-of-maternity deliveries were associated with all the adverse outcomes studied for mothers and newborns. Caregivers, including emergency teams, need to be better prepared for the management these at-risk cases.

Argumento (português):

Os partos fora da maternidade foram associados a todos os resultados adversos estudados para mães e recém-nascidos. Os profissionais de saúde, incluindo equipes de emergência, precisam estar melhor preparados para o gerenciamento desses casos de risco.

Mots-clés :

➡ accouchement alternatif ; médecine factuelle ; protocoles ; santé publique ; accouchement à domicile ; maisons de naissance

Auteur·e de cette fiche :

Bernard Bel — 10 Mar 2020

Discussion (afficher toutes les langues)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)