Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=382

Créée le : 20 Jan 2004
Modifiée le : 01 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Prenatal diagnosis of acrania associated with amniotic band syndrome. Obstetrics & Gynecology 2003;102(5):1176-1178.

Auteur·e(s) :

Cincore V, Ninios AP, Pavlika J, Hsu CD.

Année de publication :

2003

URL(s) :

http://www.sciencedirect.com/science?_ob=ArticleUR…

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

BACKGROUND : The amniotic band syndrome is a collection of fetal malformations associated with fibrous bands that appear to entrap or entangle various fetal parts in utero and can affect any organ or system and cause a single or multiple anomalies. The anomaly, acrania, is characterized by partial or complete absence of the calvarium with abnormal brain tissue development. Literature reports association of amniotic band syndrome and acrania postnatally, but not diagnosed prenatally by ultrasound.
CASE : A young woman, gravida 1, para 0, presented for an initial prenatal visit at 35 weeks’ gestation and had a first ultrasound that showed a single intrauterine pregnancy at 36 weeks’ gestation. This ultrasound also showed polyhydramnios, absence of or a very small cerebrum with either anencephaly or acrania. A targeted ultrasound scan was performed on the following day, which confirmed acrania in view of the fact that we did see an absence of the flat bones of the skull with a substantial amount of abnormal brain tissue present surrounded by a fetal membrane. The patient was counseled, and labor induction was scheduled with a male infant delivered weighing 1763 g after a spontaneous vaginal delivery. The infant was diagnosed with acrania, given supportive care, and died 11 hours later.
CONCLUSION : Diagnosis of cranial bone defects can be established by ultrasound in the first trimester of pregnancy. The prenatal diagnosis of acrania associated with amniotic bands by transvaginal ultrasound was visualized in the third trimester in this case; therefore, appropriate counseling and treatment options were offered.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ déclenchement ; dépistage ; dépassement de terme ; échographie

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 20 Jan 2004

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)