Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=428

Créée le : 09 Feb 2004
Modifiée le : 27 Nov 2018

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Randomised controlled trial of labouring in water compared with standard of augmentation for management of dystocia in first stage of labour. The British Medical Journal 2004;328:314.

Auteur·e(s) :

Cluett ER, Pickering RM, Getliffe K, St George Saunders NJ.

Année de publication :

2004

URL(s) :

http://bmj.bmjjournals.com/cgi/content/full/328/74…
https://doi.org/10.1136/bmj.37963.606412.EE

Résumé (français)  :

OBJECTIFS : Évaluer l’impact du travail dans l’eau pendant la première phase du travail sur les taux d’analgésie péridurale et d’accouchement chirurgical chez les femmes nullipares atteintes de dystocie.

SCHÉMA : Essai aléatoire contrôlé.

CONTEXTE : Hôpital universitaire dans le sud de l’Angleterre.

PARTICIPANTS : 99 femmes nullipares atteintes de dystocie (taux de dilatation cervicale 1 cm / heure en travail actif) présentant un faible risque de complications.

INTERVENTIONS : Immersion dans l’eau dans un bassin d’accouchement ou augmentation standard pour dystocie (amniotomie et ocytocine par voie intraveineuse).

PRINCIPALES MESURES DE RESULTATS : Primaire : analgésie péridurale et taux d’accouchement opératoire. Secondaire : taux d’augmentation avec amniotomie et ocytocine, durée du travail, morbidité maternelle et néonatale, y compris les infections, score de douleur maternelle et satisfaction de la mère vis-à-vis des soins.

RESULTATS : Les femmes randomisées en immersion dans l’eau présentaient un taux d’analgésie péridurale inférieur à celui des femmes affectées à l’augmentation (47% v 66%, risque relatif 0,71 (intervalle de confiance de 95% 0,49 à 1,01), nombre nécessaire pour traiter (NNT) 5). Ils n’ont montré aucune différence dans les taux d’accouchement chirurgical (49% v 50%, 0,98 (0,65 à 1,47), NNT 98), mais significativement moins d’augmentation reçue (71% v 96%, 0,74 (NNT 4) ou toute forme d’intervention obstétricale (amniotomie, ocytocine, accouchement sous péridurale ou chirurgical) (80% contre 98%, 0,81 (0,67 à 0,92), NNT 5). Un plus grand nombre de nouveau-nés de femmes du groupe Eau ont été admis dans l’unité néonatale (6 v 0, P = 0,013), mais il n’y avait aucune différence en termes de score d’Apgar, de taux d’infection ou de pH du cordon ombilical.

CONCLUSIONS : Travailler dans l’eau avec des soins de sage-femme peut être une option en cas de faible avancée du travail, pour réduire la nécessité d’une intervention obstétricale et proposer une stratégie alternative de gestion de la douleur.

Abstract (English)  :

OBJECTIVES: To evaluate the impact of labouring in water during first stage of labour on rates of epidural analgesia and operative delivery in nulliparous women with dystocia.

DESIGN: Randomised controlled trial.

SETTING: University teaching hospital in southern England.

PARTICIPANTS: 99 nulliparous women with dystocia (cervical dilation rate < 1 cm/hour in active labour) at low risk of complications.

INTERVENTIONS: Immersion in water in birth pool or standard augmentation for dystocia (amniotomy and intravenous oxytocin).

MAIN OUTCOME MEASURES: Primary: epidural analgesia and operative delivery rates. Secondary: augmentation rates with amniotomy and oxytocin, length of labour, maternal and neonatal morbidity including infections, maternal pain score, and maternal satisfaction with care.

RESULTS: Women randomised to immersion in water had a lower rate of epidural analgesia than women allocated to augmentation (47% v 66%, relative risk 0.71 (95% confidence interval 0.49 to 1.01), number needed to treat for benefit (NNT) 5). They showed no difference in rates of operative delivery (49% v 50%, 0.98 (0.65 to 1.47), NNT 98), but significantly fewer received augmentation (71% v 96%, 0.74 (0.59 to 0.88), NNT 4) or any form of obstetric intervention (amniotomy, oxytocin, epidural, or operative delivery) (80% v 98%, 0.81 (0.67 to 0.92), NNT 5). More neonates of women in the water group were admitted to the neonatal unit (6 v 0, P = 0.013), but there was no difference in Apgar score, infection rates, or umbilical cord pH.

CONCLUSIONS: Labouring in water under midwifery care may be an option for slow progress in labour, reducing the need for obstetric intervention, and offering an alternative pain management strategy.

Sumário (português)  :

Texte intégral (public) :

Remarques :

Argument (français) :

Travailler dans l’eau avec des soins de sage-femme peut être une option en cas de faible avancée du travail, pour réduire la nécessité d’une intervention obstétricale et proposer une stratégie alternative de gestion de la douleur.

Argument (English):

Labouring in water under midwifery care may be an option for slow progress in labour, reducing the need for obstetric intervention, and offering an alternative pain management strategy.

Argumento (português):

Trabalhar na água sob cuidados de obstetrícia pode ser uma opção para o lento progresso no trabalho de parto, reduzindo a necessidade de intervenção obstétrica e oferecendo uma estratégia alternativa de gerenciamento da dor.

Mots-clés :

➡ accouchement alternatif ; durée du travail ; médecine factuelle ; amniotomie ; extraction instrumentale ; gestion active du travail ; ocytocine (Syntocinon) ; péridurale ; rupture des membranes ; douleur ; dystocies ; hormones ; dilatation ; morbidité

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 09 Feb 2004
➡ dernière modification : Bernard Bel — 27 Nov 2018

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)