Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Actuellement 3043 fiches
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=480

Créée le : 17 Feb 2004
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Physicians’ attitudes and advice concerning pregnancy subsequent to the birth of a stillborn child. Journal of Psychosomatic Obstetrics and Gynecology 2002;23(2).

Auteur·e(s) :

Säflund K, Sjögren B, Wredling R.

Année de publication :

2002

URL(s) :

http://jpog.ispog.org/

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

The aim of this study was to identify physicians’ approaches to pregnancy subsequent to the birth of a stillborn child. In a 48-question, cross-sectional survey performed in 1997 one specific question dealt with advice given to the women/parents about possible subsequent pregnancy. The present study analyzes the responses to that open-ended question. Fifty-eight out of 61 Swedish hospitals with departments of obstetrics and gynecology participated in the study. Of 594 physicians, 552 answered the open-ended question (93%) with 802 items of advice. The most frequent approach to subsequent pregnancy, expressed by a majority of physicians, was their own support to the couples (59%). Regarding gender differences the females were more likely to mention support strategies than their colleagues (p = 0.005). Significantly more female gynecologists than male (p = 0.005) recommended care during the new pregnancy at a special antenatal clinic. The statement that ‘advice depends on diagnosis’ was made by 27%, while 22% advocated that parents first work through the grief of the stillbirth (mentioned significantly more often by females, p = 0.014). A minority of physicians mention giving specific advice about the timing of next pregnancy. The study highlights physicians’ concerns to support parents through a subsequent pregnancy whilst demonstrating that considerable variation exists in their advice, or lack of it, with regard to timing of another pregnancy.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ mort-né

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 17 Feb 2004

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)