Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Actuellement 3032 fiches
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=5

Créée le : 10 Jul 2003
Modifiée le : 10 Jul 2018

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Comparaison des déperditions sanguines lors des césariennes et lors des accouchements par voie basse avec épisiotomie. J Gynecol Obstet Biol Reprod 1999 ; Volume 28 ; 48-54

Auteur·e(s) :

Sarfati, R.; Maréchaud, M.; Magnin, G.

Année de publication :

1999

URL(s) :

http://www.em-consulte.com/en/article/113768

Résumé (français)  :

Objectifs : Le but de notre étude est de comparer les pertes sanguines lors des accouchements par voie basse avec épisiotomie et par césarienne, de repérer certains facteurs de risque hémorragique et de savoir si les saignements lors de l’accouchement sont bien appréciés cliniquement.

Matériels et méthodes : Nous avons apparié rétrospectivement 97 accouchements par voie basse avec épisiotomie et 97 accouchements par césarienne qui ont eu lieu entre le 1 er novembre 1991 et le 30 avril 1993 selon l’âge, la parité, le terme et le poids de l’enfant. Nous avons utilisé l’hémoglobine (Hb) et l’hématocrite (Hte) pour évaluer les pertes sanguines. L’hémorragie de la délivrance est définie par une diminution de plus de 10 % de l’hématocrite entre le bilan d’anesthésie fait avant l’accouchement et le bilan fait au 3 e jour du post∆partum.

Résultats : Nos résultats montrent une chute de l’hémoglobine et de l’hématocrite plus importante lors des accouchements par voie basse que lors des césariennes (p < 0,05 et p < 0,01). La baisse de l’hémoglobine et de l’hématocrite est significativement plus importante lors d’un accouchement par forceps avec épisiotomie que lors d’un accouchement voie basse spontanée (p < 0,01 et p < 0,01). Il n’y a pas de différence significative des 2 paramètres entre la voie basse spontanée et la césarienne (p = 0,43 et p = 0,18). Par contre, l’hémoglobine et l’hématocrite sont nettement plus diminués lors des accouchements par forceps que lors des césariennes (p < 0,001 et p < 0,001). Parmi les accouchées voie basse, 11 présentaient les critères biologiques correspondant à une hémorragie de la délivrance et chez seulement 2 d’entre elles, le diagnostic clinique avait été fait. Le diagnostic clinique d’hémorragie de la délivrance a par contre été fait 11 fois par excès lors des accouchements par voie basse et 19 fois (20 %) lors des césariennes.

Conclusion : Notre étude montre que les accouchements par voie basse avec épisiotomie sont plus hémorragiques que les césariennes et confirme le rôle déterminant du forceps associé à l’épisiotomie dans ces saignements, ainsi que le manque de fiabilité de l’appréciation clinique de l’hémorragie de la délivrance.

Abstract (English)  :

Sumário (português)  :

Texte intégral (public) :

Remarques :

Service de Gynécologie-Obstétrique
Hôpital Jean-Bernard, BP 5777, 86021 Poitiers Cedex.

Ancien texte entré dans le champ abstract de la base afar (déplace par E.Phan 21 sept 2008)
Nous suggérons également, dans la mesure du possible, d’éviter l’épisiotomie lors d’un accouchement, même lorsque celui-ci se fait par forceps. (…) En conclusion, nous pouvons dire qu’il paraît essentiel de faire prendre conscience à la sage-femme et à l’obstétricien qu’un accouchement par voie basse est parfois plus hémorragique qu’on ne l’estime généralement. Contrairement aux idées reçues, nos résultats montrent qu’un accouchement voie basse avec une épisiotomie saigne au moins autant qu’une césarienne. Ils confirment aussi que le forceps aggrave l’hémorragie.

Argument (français) :

Il y a plus de saignements pour une épisiotomie que pour une césarienne.

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ césarienne ; épisiotomie ; hémorragie postpartum

Auteur·e de cette fiche :

Bernard Bel — 10 Jul 2003
➡ dernière modification : Bernard Bel — 10 Jul 2018

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)