Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=559

Créée le : 08 Mar 2004
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Do routinely measured delivery variables predict anal sphincter outcome? Dis Colon Rectum. 1999 Oct;42(10):1261-4.

Auteur·e(s) :

Varma A, Gunn J, Lindow SW, Duthie GS.

Année de publication :

1999

URL(s) :

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?cmd=…

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

PURPOSE: Trauma to the anal sphincter is a recognized complication of primiparous childbirth. This damage may be compounded during subsequent deliveries leading to symptoms. Earlier work is inconclusive as to which delivery variables are associated with such damage and may prove useful in predicting its occurrence, thereby allowing the potential for intervention in these later deliveries to protect the traumatized anal sphincter. The purpose of the present study was to determine whether routinely recorded obstetric variables can be correlated to anal sphincter damage in a consecutive series of females.

METHODS: A prospective study was undertaken in a single maternity unit. Patients delivering were assessed before discharge using a symptom questionnaire and endoanal ultrasound. Delivery data were collected prospectively and analyzed statistically to see if a significant difference existed in the presence of an anal sphincter defect.

RESULTS: A total of 159 patients were assessed. Endosonography revealed sphincter injuries in 8.7 percent of the normal vaginal delivery group and 83 percent of the forceps delivery group. No correlation was found between head circumference, baby weight, maternal body mass index, epidurals, episiotomy, length of each stage of labor, and duration of active pushing. Forceps delivery was the only factor to be significantly associated with sphincter trauma.

CONCLUSION: Besides forceps delivery, commonly measured delivery variables are not useful predictors of anal sphincter trauma. Normal vaginal deliveries do not warrant routine postnatal anorectal assessment, but this should be routine for all instrument deliveries.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ médecine factuelle ; déchirures ; épisiotomie ; péridurale ; extraction instrumentale ; forceps

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 08 Mar 2004

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)