Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=806

Créée le : 12 Jun 2004
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Episiotomy and perineal tears presumed to be imminent: randomized controlled trial. Acta Obstet Gynecol Scand. 2004 Apr;83(4):364-8.

Auteur·e(s) :

Dannecker C, Hillemanns P, Strauss A, Hasbargen U, Hepp H, Anthuber C.

Année de publication :

2004

URL(s) :

http://www.blackwell-synergy.com/openurl?genre=art…

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

BACKGROUND: The indication of the restricted use of episiotomy at tears presumed to be imminent is not clear.

METHODS: Randomized controlled trial with two perineal management policies. Use of episiotomy: (a). only for fetal indications and (b). in addition at a tear presumed to be imminent. Participants: 146 primiparous women with an uncomplicated singleton pregnancy at >34 weeks of gestation. For the intention-to-treat analysis those 109 women were included who vaginally delivered a live full-term baby between January 1999 and September 2000: 49 women in group a, 60 in group b.

OUTCOME MEASURES: Reduction of episiotomies, increase of intact perinea or only minor perineal trauma (intact perineum and first-degree tears), third-degree tears, anterior perineal trauma, perineal pain in the postpartum period, pH of the umbilical artery, Apgar scores, maternal blood loss.

RESULTS: Episiotomy rates were 41% in group a and 77% in group b (p < 0.001). Women in the restrictive policy group had a greater chance of an intact perineum (29% vs. 10%; p = 0.023) or only minor perineal trauma (39% vs. 13%; p = 0.003) and had significant lower pain scores postpartum at different activities. There were no statistically significant differences with regard to third-degree tears, anterior trauma, pre- and postpartum hemoglobin concentrations, Apgar scores and pH of the umbilical artery.

CONCLUSIONS: Avoiding episiotomy at tears presumed to be imminent increases the rate of intact perinea and the rate of only minor perineal trauma, reduces postpartum perineal pain and does not have any adverse effects on maternal or fetal morbidity.

Sumário (português)  :

Texte intégral (private) :

 ➡ Accès sous autorisation

Remarques :

Le taux de 41% d’épisiotomies dans le groupe (a) est à peu de choses près la moyenne nationale en Allemagne à l’époque de cette étude.

Argument (français) :

Le fait d’éviter de pratiquer une épisiotomie sur un périnée "prêt à se rompre" augmente le taux de périnées intacts, celui des petits traumatismes périnéaux, diminue la douleur post-partum, sans effet adverse sur la morbidité maternelle ou foetale.

Argument (English):

Avoiding episiotomy at tears presumed to be imminent increases the rate of intact perinea…

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ médecine factuelle ; déchirures ; détresse foetale ; morbidité ; épisiotomie

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 12 Jun 2004

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)