Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=827

Créée le : 30 Jun 2004
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

How do obstetric variables influence the dimensions of the birth experience as assessed by Salmon’s item list (SIL-Ger)? European Journal of Obstetrics & Gynecology and Reproductive Biology 2004;115(1):43-50.

Auteur·e(s) :

Stadlmayr W, Schneider H, Amsler F, Bürgin D, Bitzer J.

Année de publication :

2004

URL(s) :

http://www.sciencedirect.com/science/article/B6T69…

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

Objective: To analyse the effect of obstetric variables on four dimensions of the birth experience. Design/participants: The birth experience of 251 German-speaking women was assessed at 48–96 h postpartum by means of Salmon’s item list – German-language version (SIL-Ger). Method/main outcome measures: Statistical correlations and variances between four dimensions of the birth experience (fulfilment, emotional adaptation, negative emotional experience, physical discomfort) and common obstetric variables were calculated. The explained variance is assessed by a stepwise regression analysis. Results: In general the variance explained by the investigated obstetric variables per se is low. The mode of delivery affects the dimension of negative emotional experience with a constant qualitative worsening in the order of spontaneous deliveries, instrumental deliveries, elective and unplanned caesarean sections. Epidurals are associated neither with positive nor with negative evaluative feelings. To assess the impact of duration, the subjective latent phase of labour has to be taken into consideration in addition to the duration of labour itself. Not only very long durations of labour, but also very short ones may induce negative evaluative feelings in the immediate postpartum. Conclusions: Further research on this question must include the aspect of the parturients’ subjective perception of both obstetric procedures and the attending staff. Clinicians should be aware that epidurals and elective caesarean sections do not necessarily enhance positive evaluative feelings in the immediate postpartum.

Sumário (português)  :

Texte intégral (private) :

 ➡ Accès sous autorisation

Remarques :

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ psychologie ; extraction instrumentale ; péridurale

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 30 Jun 2004

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)