Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=871

Créée le : 27 Jul 2004
Modifiée le : 27 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Risk of amniocentesis in women screened positive for Down syndrome with second trimester maternal serum markers. Prenat Diagn. 2002 Nov;22(11):1036-9.

Auteur·e(s) :

Muller F, Thibaud D, Poloce F, Gelineau MC, Bernard M, Brochet C, Millet C, Real JY, Dommergues M.

Année de publication :

2002

URL(s) :

http://www3.interscience.wiley.com/cgi-bin/abstrac…

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

In routine obstetrical practice, prior to offering invasive prenatal diagnosis, it is crucial to weigh the risks attendant on amniocentesis against the individual’s risk of aneuploidy. We took advantage of a policy of follow-up of patients undergoing Down syndrome maternal serum screening to compare the rates of fetal loss before 24 weeks and of early premature delivery at 24-28 weeks between women who underwent amniocentesis and women who did not.

A total of 54 902 patients entered the study, of whom 4039 (7.35%) were lost to follow-up and 387 were excluded because of a severe fetal abnormality. Of the 50 476 remaining patients, 3472 had an amniocentesis whereas 47 004 had not and served as controls.

In the amniocentesis group, the fetal loss rate before 24 weeks was 1.12% (95% CI=1.08-1.15) and the 24-28 weeks premature delivery rate was 0.40% (95% CI=0.39-0.41) which was significantly higher than in controls (0.42% with 95% CI 0.41-0.43 and 0.24% with 95% CI 0.23-0.25, respectively). The 0.86% difference in adverse outcome rates between the amniocentesis and control groups may be attributable to amniocentesis and compares favourably with the positive predictive value of maternal serum markers (1.70%) observed in the present study.

Sumário (português)  :

Texte intégral (private) :

 ➡ Accès sous autorisation

Remarques :

Article en accès libre.

Argument (français) :

Evaluation des risques de l’amniocentèse chez des femmes dont le test sanguin au second semestre a été positif pour le syndrome de Down

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ prématurés ; amniocentèse ; dépistage ; mort-né ; trisomies

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 27 Jul 2004

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)