Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=872

Créée le : 25 Jul 2004
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Risks of induction of labour in uncomplicated term pregnancies. Paediatric & Perinatal Epidemiology 15 (2), 131-138.

Auteur·e(s) :

Boulvain, Marcoux, Bureau, Fortier and Fraser

Année de publication :

2001

URL(s) :

http://www.blackwell-synergy.com/Journals/content/…

Résumé (français)  :

Nous avions pour objectif d’évaluer les risques de morbidité maternelle et périnatale associés au déclenchement du travail pour des grossesses à terme sans complications. Nous avons mené une étude rétrospective concernant 7430 femmes qui n’avaient pas été transférées d’une autre institution, et qui attendaient un bébé en position de vertex après 38 à 40 semaines de gestation. Parmi ces femmes, 3546 ont été exclues de l’étude car elles avaient eu des complications de grossesse avant le début du travail. Nous avons calculé les risques relatifs (RR), ajustés selon la parité, comparant 3353 femmes dont le travail avait débuté spontanément, avec 531 dont le travail avait été déclenché.

Nous avons trouvé que le déclenchement du travail était associé à un risque accru de césarienne [RR = 2.4, 95% CI 1.8, 3.4]. L’utilisation d’analgésie autre que la péridurale [RR = 1.5, 95% CI 1.2, 1.8] et de la péridurale [RR = 1.4, 95% CI 1.1, 1.7] ont été plus fréquentes après un déclenchement. La réanimation du nouveau-né [RR = 1.2, 95% CI 1.0, 1.5] et son admission en soins intensifs [RR = 1.6, 95% CI 1.0, 2.4] ou en photothérapie [RR = 1.3, 95% CI 1.0, 1.6] ont été plus fréquentes après un déclenchement.

Les résultats étaient semblables lorsqu’on contrôlait simultanément la parité, l’âge maternel, l’âge gestationnel, l’année de l’accouchement, le poids à la naissance et le médecin chargé de la surveillance, dans une analyse de régression logistique.

Les résultats de cette étude suggèrent que le déclenchement du travail est associé à un risque accru de césariennes et de certaines complications périnatales. Il devrait être réservé aux cas pour lesquels les bénéfices maternels et périnataux dépassent ces risques de complications.

Abstract (English)  :

Our objective was to evaluate the risks of maternal and perinatal morbidity associated with induction of labour in uncomplicated term pregnancies. We conducted a retrospective cohort study including 7430 women, not referred from another institution, with a single baby in vertex presentation, and delivering between 38 and 40 weeks of pregnancy. Among these women, 3546 were excluded for prelabour pregnancy complications. Relative risks (RR), adjusted for parity, were computed to compare 3353 women who went into labour spontaneously with 531 women whose labour was induced.

Induction of labour was found to be associated with a higher risk of caesarean section [RR = 2.4, 95% CI 1.8, 3.4]. Use of non-epidural [RR = 1.5, 95% CI 1.2, 1.8] and of epidural analgesia [RR = 1.4, 95% CI 1.1, 1.7] was more frequent after labour induction. Resuscitation [RR = 1.2, 95% CI 1.0, 1.5], admission to the intensive care unit [RR = 1.6, 95% CI 1.0, 2.4] and phototherapy [RR = 1.3, 95% CI 1.0, 1.6] were more frequent after induction of labour.

Results were similar when controlling simultaneously for parity, maternal age, gestational age, year of delivery, birthweight and the physician in charge of delivery in a logistic regression analysis. The results of this study suggests that induction of labour is associated with a higher risk of caesarean section and of some perinatal adverse outcomes.

Induction of labour should be reserved for cases where maternal and perinatal benefits outweigh the risk of these complications.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Les résultats de cette étude (7430 cas) suggèrent que le déclenchement du travail est associé à un risque accru de césariennes (2.4 fois plus) et de certaines complications périnatales: soins intensifs, réanimation etc.

Argument (English):

The results of this study (7430 cases) suggest that induction of labour is associated with a higher risk of caesarean section and of some perinatal adverse outcomes.

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ déclenchement ; physiologie ; morbidité ; âge maternel ; dépassement de terme

Auteur·e de cette fiche :

Bernard Bel — 25 Jul 2004

Discussion (afficher toutes les langues)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)