Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Actuellement 3059 fiches
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=873

Créée le : 25 Jul 2004
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Induction of labour - A guide for SHO’s. Jessop Hospital for Women, Sheffield (UK).

Auteur·e(s) :

Danny Tucker

Année de publication :

2004

URL(s) :

http://www.womens-health.co.uk/iol.htm

Résumé (français)  :

Le déclenchement du travail est une intervention controversée, et les obstétriciens, assez souvent, sont confrontés aux demandes des patientes, soit de reporter le déclenchement alors qu’il est justifié par une indication médicale, soit encore de demander un déclenchement sans indication particulière.

La seule indication, pour nous, d’un déclenchement “de routine”, est le dépassement de terme au delà de 42 semaines de gestation.

La décision de déclencher le travail dépend des risques de continuer la grossesse en comparaison avec ceux de l’interrompre. Il existe des complications obstétricales dont on sait bien qu’elles induisent des risques caractérisés pour le foetus et la mère, notamment la pré-éclampsie modérée ou sévère, le diabète, la maladie de rhésus et une forte insuffisance placentaire. Les autres indications sont moins fortes, et les obstétriciens devraient être intransigeants envers les patients comme envers eux-mêmes quand ils envisagent un déclenchement de travail pour de telles indications, afin d’éviter de prendre des risques d’échec de déclenchement ou de césarienne causée par un travail dysfonctionnel.

Abstract (English)  :

Induction of labour is a controversial intervention and obstetricians, not infrequently, find themselves under pressure from patients to either defer induction of labour when a medical indication exists, or to induce labour inappropriately.

There is only one indication for which we ’routinely’ induce labour and that is when the pregnancy reaches 42 completed weeks gestation, and this will be discussed further.

The decision to induce labour depends on the balance between the risks if the pregnancy continues and those if the pregnancy is interrupted. There are certain obstetric complications well known to carry clear-cut fetal and maternal risks, such as moderate to severe preeclampsia, diabetes, rhesus disease and severe placental insufficiency. Other indications are less strong and it is important that obstetricians are strict with both patients and themselves when considering induction of labour for ’soft’ indications if the risks of failed induction and caesarean section for dysfunctional labour are to be avoided.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Les obstétriciens devraient être intransigeants envers les patients comme envers eux-mêmes quand ils envisagent un déclenchement de travail sans indication particulière, afin d’éviter de prendre des risques d’échec de déclenchement, ou de césarienne causée par une progression inadéquate du travail.

Argument (English):

It is important that obstetricians are strict with both patients and themselves when considering induction of labour for ’soft’ indications if the risks of failed induction and caesarean section for dysfunctional labour are to be avoided.

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ physiologie ; déclenchement ; dépassement de terme

Auteur·e de cette fiche :

Bernard Bel — 25 Jul 2004

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)