Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=877

Créée le : 25 Jul 2004
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

L’induction artificielle du travail est-elle susceptible d’entraîner un risque foetal ? Congrès « La programmation systématique de l’accouchement », 19 novembre 1994, Bordeaux, Collège de Gynécologie de Bordeaux.

Auteur·e(s) :

Guerre, Philippe

Année de publication :

1994

URL(s) :

http://www.gyneweb.fr/Sources/obstetrique/bx/94/so…

Résumé (français)  :

Si on admet les avantages :

- Amélioration de la sécurité des naissances,
- Accessibilité à la péridurale,
- Organisation individuelle et collective de l’obstétrique moderne.

Il faut néanmoins pratiquer une analyse autocritique.

Trois problèmes se posent :

Le premier danger est celui de la prématurité induite, il faut savoir attendre quelques jours même quand le col est très favorable plutôt que de déclencher trop près des 38 semaines.

Le deuxième danger est une réflexion d’obstétricien qui dit : la décision de déclencher le travail est une décision responsable, il ne faut pas que cela devienne une responsabilité transformée en culpabilité, c’est à dire que nous avons tous mal vécu le fait qu’un déclenchement ne se passe pas comme il avait été prévu;

Par rapport à l’accouchement spontané où l’obstétricien est considéré comme le sauveur et par rapport au déclenchement médical où la femme est prévenue des risques de pathologie et du risque de césarienne, dans le déclenchement de principe, on se sent responsable d’où des déviations dans la décision obstétricale difficile à prendre dans ces cas.

Comme disait MALINAS, dans le déclenchement, l’objectivité et la sérénité doivent être mises à l’honneur. On pratique parfois les césariennes trop tôt par manque de patience mais parfois aussi trop tard, ce qui expliquerait le taux de morbidité un peu élevé.

Troisième danger : Développement de politiques obstétricales "actives"

Il n’y a sans doute pas de taux idéal de déclenchement mais incontestablement entre 10 % de déclenchements et 50 %, les cas ne sont pas les mêmes. Le problème est de savoir si en augmentant de façon importante le taux de déclenchement, on ne devient pas nocif en déclenchant dans des conditions médiocres.

Plus il y a de déclenchements et plus il y a de déclenchements difficiles; il se peut qu’au delà de 30 ou 35 %, on rentre dans une certaine pathologie

Les services qui font autour de 20 % de déclenchements ont environ 2 % de césariennes. Par contre, les services qui font autour de 50 % ont 6 % de césariennes.

Il semble donc qu’il faille garder une certaine mesure. N’en faisons-nous pas trop ? J’étais prêt il y a quelques mois à augmenter mon taux de déclenchements mais je pense maintenant revenir un peu en arrière, un taux de déclenchement de 30 à 40% me semblant idéal

Abstract (English)  :

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Les services qui font autour de 20 % de déclenchements ont environ 2 % de césariennes. Par contre, les services qui font autour de 50 % ont 6 % de césariennes. Il semble donc qu’il faille garder une certaine mesure. N’en faisons-nous pas trop ?

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ déclenchement ; césarienne ; physiologie ; durée du travail ; gestion active du travail ; dépassement de terme

Auteur·e de cette fiche :

Bernard Bel — 25 Jul 2004

Discussion (afficher toutes les langues)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions
[Masquer la charte]

➡ Charte de discussion

1) Les commentaires sont destinés à préciser le contenu de l'article ou fournir des liens permettant un approfondissement de son sujet
2) Les commentaires sont publics et les avis exprimés n'engagent que leurs auteur·e·s
3) Eviter toute anecdote ou récit personnel
4) Tout commentaire hors sujet ou contenant des propos inacceptables sera supprimé sans préavis

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)