Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=944

Créée le : 08 Oct 2004
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

[Severe post-partum hemorrhage: descriptive study at the Robert-Debré Hospital maternity ward] J Gynecol Obstet Biol Reprod (Paris). 2002 Jun;31(4):358-64.

Auteur·e(s) :

Reyal F, Deffarges J, Luton D, Blot P, Oury JF, Sibony O.

Année de publication :

2002

URL(s) :

http://www.e2med.com/index.cfm?fuseaction=viewArtD…

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

OBJECTIVE: To analyze the prevalence, cause, treatment, and risk factors of severe post-partum hemorrhage (transfusion, surgery, radiology) observed at the maternity ward of the Robert-Debré Hospital, Paris.

METHOD: This retrospective cohort was collected from a database including 19182 deliveries from 1992 to 1998. The entire medical file was reviewed in cases of severe hemorrhage.

RESULTS: The prevalence of severe post-partum hemorrhage was 23 per 10,000 deliveries (44 patients). Transfusion was performed in 44/44 and hysterectomy in 3/44. Three patients were transferred to the intensive care unit. There were no deaths. At multivariate analysis, risk factors for severe post-partum hemorrhage were: abnormal placental insertion (OR=7.2; 95CI: 2.18-18.3), cesarean (OR=5.8; 95CI: 2.9-11.6), multiple pregnancy (OR=3.2; 95CI: 1.3-7.8), prematurity (OR=3, 95CI: 1.5-6.2), hypertension (OR=2.9; 95CI: 1.3-6.3). Twenty-six percent of the patients had no risk factors.

CONCLUSION: The prevalence of severe pot-partum hemorrhage is low in our experience. The methodology used for this retrospective cohort does not enable an explanation. Intensive obstetrical care is necessary in case of abnormal placenta insertion. In 10 out of 44 cases, severe post-partum hemorrhage occurred in a context of insufficient monitoring, late or erroneous diagnosis, or incorrect treatment.

Sumário (português)  :

Remarques :

Texte en accès libre sur le web.

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ césarienne ; médecine factuelle ; placenta praevia/accreta ; prématurés ; éclampsie (pré-) ; grossesse multiple ; hémorragie postpartum

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 08 Oct 2004

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)