Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=945

Créée le : 08 Oct 2004
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Knowledge, attitudes and practices of trained traditional birth attendants in the Gambia in the prevention, recognition and management of postpartum haemorrhage. Midwifery. 2002 Mar;18(1):3-11.

Auteur·e(s) :

bij de Vaate A, Coleman R, Manneh H, Walraven G.

Année de publication :

2002

URL(s) :

http://www.sciencedirect.com/science?_ob=ArticleUR…

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

OBJECTIVES: to assess the knowledge, attitudes, practices and the potential role of trained Gambian traditional birth attendants (TBAs) in the prevention, recognition and management of postpartum haemorrhage (PPH).

DESIGN: a qualitative, reflective approach using semi-structured interviews followed by group discussions.

SETTING: poorly-resourced rural villages in The Gambia, West Africa.

PARTICIPANTS: 22 trained TBAs and their supervisors from 12 villages.

FINDINGS: the TBAs recognised complications such as retained placenta and excessive blood loss and were well aware of the need to refer these women to a health facility quickly. Delay in referral was often due to late call-out of the TBA or lack of transport. Although the TBAs did not know the causes of excessive blood loss, they knew that anaemia was a risk factor for dying from PPH. The TBAs were keen to improve their knowledge and to participate in further training.

KEY CONCLUSIONS: although all the TBAs were illiterate, information from training programmes had usually been incorporated into their knowledge and practice. While the local infrastructure remains poor, home deliveries and delayed referrals will continue and interventions for PPH need to be effective at the site of delivery i.e. in the woman’s home. These Gambian TBAs have the potential to contribute to the management of PPH in these situations.Implications for practice: these Gambian TBAs could be trained to implement other practices relevant to prevention of PPH in the primary care setting. Linking together and maximising the skills of all health workers is important to reduce PPH mortality in home births in this setting.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ formation sages-femmes ; placenta praevia/accreta ; lieu de naissance ; accouchement à domicile ; hémorragie postpartum ; sage-femme

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 08 Oct 2004
➡ dernière modification : Bernard Bel — 02 Dec 2007

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)