Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=955

Créée le : 08 Oct 2004
Modifiée le : 02 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Spécialisé

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Massive obstetric haemorrhage. Baillieres Best Pract Res Clin Obstet Gynaecol. 2000 Feb;14(1):1-18.

Auteur·e(s) :

Bonnar J.

Année de publication :

2000

URL(s) :

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?cmd=…

Résumé (français)  :

Abstract (English)  :

Massive obstetric haemorrhage is a major cause of maternal death and morbidity; abruptio placentae, placenta praevia and postpartum haemorrhage being the main causes. A delay in the correction of hypovolaemia, a delay in the diagnosis and treatment of defective coagulation and a delay in the surgical control of bleeding are the avoidable factors in most maternal deaths caused by haemorrhage. The degree of hypotension is the first guide to the level of blood loss, except in abruptio placentae. A protocol incorporating the guidelines is shown. The rapid correction of hypovolaemia with crystalloids and red cells is the first priority, followed by blood component therapy as indicated by the haematocrit, coagulation tests, platelet count and clinical features. Serial monitoring of the response to treatment is essential. Oxytocin and prostaglandin will correct uterine atony, and appropriate surgical intervention is required for traumatic bleeding. Ligation of the uterine arteries, ovarian arteries and internal iliac arteries will usually control uterine bleeding, arterial embolization also being effective. Hysterectomy should be considered as well. Catastrophic bleeding may also arise in complications such as rupture of the liver and acute fatty liver of pregnancy. These rare complications are best managed by a multidisciplinary team involving the obstetrician, anaesthetist, haematologist, hepatologist and renal physician. The rupture of aneurysms in the splenic artery and in other branches of the aorta can result in massive haemorrhage during pregnancy and following delivery.

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ placenta praevia/accreta ; hémorragie postpartum ; morbidité

Auteur·e de cette fiche :

Cécile Loup — 08 Oct 2004

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, http://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)