Choisissez votre fonte :
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Se connecter


 Français 
 English 
 Português 

[Valid RSS] RSS
bar

Base de données - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Présentation de cette base de données documentaires (site de l’AFAR)
Actuellement 3033 fiches
Chaîne YouTube (tutoriel)

https://afar.info/id=979

Créée le : 29 Oct 2004
Modifiée le : 01 Dec 2007

 Modifier cette fiche
Ne suivez ce lien que si vous possédez un mot de passe d’éditeur !


Partager : Facebook logo   Tweeter logo   Tout public

Notice bibliographique (sans auteurs) :

Les hémorragies de la délivrance. FAQ, Université Paris 5.

Auteur·e(s) :

Université Paris 5

Année de publication :

2004

URL(s) :

http://www.uvp5.univ-paris5.fr/CAMPUS-GYNECO-OBST/…

Résumé (français)  :

On entend par hémorragie de la délivrance :

- Une hémorragie d’origine utérine,
- Venant exclusivement de l’aire d’insertion placentaire,
- Survenant dans les 24 heures qui suivent l’accouchement,
- D’abondance supérieure à 500 ml (chiffre représentant l’hémorragie physiologique).

L’hémorragie grave de la délivrance c’est à dire supérieure à 1 000 ml entraîne un retentissement important sur l’état général maternel et impose un traitement d’urgence parfaitement bien codifié sinon s’installe un syndrome de défibrination qui expose la parturiente au risque vital.

II s’agit d’une situation obstétricale grave dont la fréquence varie de 11 à 25 % des accouchements selon les séries. Les hémorragies graves représentant 1,3 % des accouchements. Ces hémorragies graves de la délivrance sont responsables de 30 % de la mortalité maternelle. C’est la première cause des étiologies des décès maternels au cours de l’accouchement.

Le mécanisme est triple avec trois temps successifs comprenant :

(1) Le décollement placentaire,
(2) La migration et l’expulsion du placenta,
(3) L’hémostase utérine.

-----

A - Le Clinicien se trouve confronté à deux situations cliniques

- Soit il s’agit d’une hémorragie aiguë survenant sur un terrain normal
- Soit l’hémorragie se produit sur un terrain anémique préexistant à l’accouchement :

l’Hémoglobine est inférieure ou égale à 11 g pour 100 ml.

B - Réponses physiologiques

B.l Entre 500 et 1 000 ml

Des variations minimes se produisent au niveau de la pression artérielle et du débit cardiaque, témoins d’une tolérance physiologique importante chez la femme enceinte. Deux mécanismes protecteurs expliquent cette tolérance maternelle à l’hémorragie : l’hypervolémie induite par la grossesse, le phénomène de rétraction utérine qui permet de réduire le contenant vasculaire tout en renvoyant 500 ml de sang dans le secteur circulant.

B.2 Au-delà de 1 000 ml

L’hypovolémie s’installe, soumise à des variantes inter-individuelles.

Les mécanismes physiologiques habituels sont vite dépassés et l’hémodynamique maternelle devient rapidement inefficace. L’ensemble de la réponse clinique et physiologique veille au maintien de la perfusion des organes vitaux (cerveau, foie et coeur).

Lorsque les mécanismes compensatoires se trouvent débordés, survient la phase de choc, d’abord réversible car associée à des modifications purement fonctionnelles puis irréversible car s’accompagnant de lésions organiques.

De plus, des troubles de défibrination peuvent survenir par perte des facteurs de coagulation.

--------

B.2 Facteurs liés à l’accouchement

On note très souvent :

- Un déclenchement artificiel du travail avec une phase de latence au-delà de 12 heures chez la nullipare et au-delà de 6 heures chez la multipare,
- Une dystocie dynamique et/ou mécanique,
- Une infection ovulaire,
- Une phase active longue, supérieure à 8 heures ou, au contraire, une phase active très courte ou hyperkinétique,
- Une césarienne réalisée en urgence,
- Des extractions instrumentales difficiles associées à une épisiotomie,
- L’utilisation d’anesthésiques halogènes.

Abstract (English)  :

Sumário (português)  :

Remarques :

Argument (français) :

Argument (English):

Argumento (português):

Mots-clés :

➡ hémorragie postpartum

Auteur·e de cette fiche :

Bernard Bel — 29 Oct 2004

Discussion (afficher uniquement le français)
 
➡ Réservé aux utilisateurs identifiés



 J'ai lu la charte des discussions et j'en accepte les conditions (voir la charte)

barre

Autre requête experte --- Autre requête simple

Création d'une fiche --- Importation de fiches

Gestion des utilisateurs --- Sauvegarder la base de données --- Contact

bar

Cette base de données est gérée par l'Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
affiliée au Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Elle est alimentée par les contributions de bénévoles intéressés par le partage des informations scientifiques.
Si vous approuvez ce projet, vous pouvez nous aider de plusieurs manières :
(1) devenir contributeur sur cette base, si vous avez un peu d'expérience en documentation
(2) ou soutenir financièrement l'AFAR (voir ci-dessous)
(3) ou devenir membre de l'AFAR (ou d'une autre association affiliée au CIANE).
Connectez-vous ou créez un compte pour suivre les modifications ou devenir éditrice.
Contactez afar.association(arobase)gmail.com pour plus d'informations.

Valid CSS! Valid HTML!
Nos ressources servent principalement à couvrir les frais d’hébergement des sites
et bases de données, l’impression de flyers et occasionnellement des frais de transport.
Les donateurs particuliers peuvent demander un reçu fiscal de l’AFAR donnant droit, en France, à une
réduction d’impôt égale à 66 % du montant dans la limite de 20% du revenu imposable (voir texte)