Escolha sua fonte:
 Arimo
 Merriweather
 Mukta Malar
 Open Sans Condensed
 Rokkitt
 Source Sans Pro
 Login


 Português 
 Français 
 English 

[Valid RSS] RSS
bar

Banco de dados - Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR)

Descrição deste banco de dados documental (Site da AFAR)
Atualmente 3046 fichas
Canal do YouTube (tutorial)

https://afar.info/id=960

Criado em : 27 Oct 2004
Alterado em : 02 Dec 2007

 Modificar esta ficha
Siga este link somente se você tiver um palavra chave de editor!


Compartilhar: Facebook logo   Tweeter logo   Fácil

Nota bibliográfica (sem autor) :

Maternal mortality as an indicator of obstetric care in Europe. BJOG 2004;111:164-9.

Autores :

Wildman K, Bouvier-Colle MH

Ano de publicação :

2004

URL(s) :

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?cmd=…

Résumé (français)  :

(Commentaire)

La mort d’une femme en couches est un événement exceptionnel dans les pays développés, mais qui reste néanmoins possible. Le taux de mortalité maternel constitue un indicateur de la qualité des soins périnataux d’un pays et donc de l’efficacité de son système de santé. Le but de K Wildman et coll. était de comparer les taux de mortalité maternelle entre les pays européens pour en déduire des différences dans les prises en charge des femmes enceintes.

Entre 1992 et 1995, les auteurs ont identifié 290 décès analysables parmi 13 pays européens dont la France. était considéré comme décès maternel toute mort dont l’origine provenait de l’état gravidique, dûment constatée par un panel d’experts à partir du certificat de décès et si nécessaire du dossier médical, et survenant dans le courant de la gestation ou dans l’année suivant l’accouchement. Les différents taux de mortalité ainsi définie permettaient de séparer les pays en un groupe de faible létalité avec un taux moyen de 5,9 pour 100 000 naissances vivantes (PCMNV) comprenant, entre autres, la Norvège (3,3 PCMNV) et l’Allemagne (7,6 PCMNV) et un groupe de "forte" létalité avec un taux moyen de 10,2 PCMNV dans lequel se place la France (11,3 PCMNV). La fréquence des morts par hémorragie et par infection est plus élevée dans le groupe des pays à forte mortalité que dans celui des pays à faible mortalité (respectivement 24 vs 11% et 11 vs 6%). Les décès d’origine hypertensive étaient plus nombreux dans le deuxième groupe que dans le premier (24 vs 17%). Après ajustement sur l’âge, on retrouve une majoration du risque de décès pour les femmes de plus de 35 ans beaucoup plus élevée dans le groupe à "forte" mortalité (risque relatif 24 vs 11). Sur le plan du timing, 40% des décès sont survenus en intra-partum et dans les 1ères heures dans les pays à forte mortalité contre 20% pour l’autre groupe.

Ces données confirment que certains pays présentent des dysfonctionnements dans la prise en charge des accouchements et dans la gestion de leurs urgences obstétricales, principalement hémorragiques. La France appartient malheureusement à ce groupe avec un taux de mortalité maternel à peine inférieur à celui de la Hongrie (11,3 vs 11,9 PCMNV) et 4 fois plus élevé que celui de la Norvège. Pour les auteurs de l’étude, cette létalité maternelle constitue un indicateur de l’état de santé générale de la population du pays. La publication de guides de conduite reprenant les stratégies mises en place par les "bons" élèves sonne comme une priorité en France.

Dr Jean-Marie Brideron

Abstract (English)  :

OBJECTIVE: This analysis considers the usefulness of maternal mortality ratio (MMR) as an indicator of obstetric care in the context of low overall maternal mortality. We explore whether variation in the level of MMR among European countries reflects differences in obstetric care.

DESIGN: The data presented in this article were collected as part of the European Concerted Action on Mothers’ Mortality and Severe morbidity (MOMS). In this study, a panel of experts followed a protocol to determine cause of death and whether it was pregnancy-related. This analysis uses the expert panel’s confirmation of cause of death and obstetric attribution.

SETTING: All maternal deaths within 11 European countries.

POPULATION: Two hundred and ninety obstetric deaths occuring between 1992 and 1995.

METHODS: We present the results of a multivariable analysis that controls for cause of death, moment of death, place of death, pregnancy outcome, women’s age and nationality.

MAIN OUTCOME MEASURES: We test the hypothesis that countries with higher MMR would have proportionally more cases of direct obstetric death due to thromboembolism, hypertension, haemorrhage or infection compared with other countries in the study. We examine timing of death and maternal age to measure whether there are differences between country groups for older mothers.

RESULTS: We find distinct patterns in cause and timing of death and age-specific mortality ratios between countries with different levels of MMR.

CONCLUSIONS: Despite low rates of maternal mortality in Europe, between-country differences follow patterns with respect to cause and timing of death and maternal age. In addition to representing an important indicator of health status in a country, differences in MMR among European countries provide insight to where obstetric care plays a role maternal deaths.

Sumário (português)  :

Comentários :

L’ANAES a été saisi récemment par le CNGOF pour l’émission de recommandations de pratique clinique concernant la prévention des hémorragies post-partum. A noter toutefois que le dossier soumis par le CNGOF ne propose aucune étude des facteurs de risque présumés, comme le déclenchement, l’utilisation des ocytocines et l’immobilisation des parturientes en position lithotomique, propositions qui lui avaient été suggérées par le CIANE (Collectif Interassociatif Autour de la NaissancE, <http://naissance.ws/CIANE/>).

Argument (français) :

Certains pays présentent des dysfonctionnements dans la prise en charge des accouchements et dans la gestion de leurs urgences obstétricales, principalement hémorragiques. La France appartient malheureusement à ce groupe

Argument (English):

Argumento (português):

Palavras-chaves :

➡ hemorragia post-partum ; idade materna ; morbidade

Autor da esta ficha :

Bernard Bel — 27 Oct 2004

Discussão (exibir apenas português)
 
➡ Reservado para usuários identificados



 Li a carta de discussões e aceito as condições (leia as diretrizes)

barre

Efectuar uma nova consulta especialista --- Outro pedido simples

Criação de uma ficha --- Importar registros

Gerenciamento de usuários --- Fazer backup do banco de dados --- Contato

bar

Esta base de dados é gerida pela Alliance francophone pour l'accouchement respecté (AFAR, https://afar.info)
filiados Collectif interassociatif autour de la naissance (CIANE, https://ciane.net).
Ele é alimentado pelas contribuições de voluntários interessados ​​em compartilhar informações científicas.
Se você aprovar este projeto, você pode nos ajudar de várias maneiras:
(1) tornar-se um colaborador com base nisso, se você tem um pouco experiência na literatura científica
(2) ou apoio financeiro AFAR (veja abaixo)
(3) ou tornar-se um membro da AFAR (ou outra associação afiliada à CIANE).
Faça login ou crie uma conta para seguir as alterações ou se tornar um editor.
Contato afar.association(arobase)gmail.com para mais informações.

Valid CSS! Valid HTML!
Doar para a AFAR (clique em “Faire un don”) nos ajudará a manter e desenvolver sites e bancos de dados
públicos para o apoio das decisões informadas dos pais e cuidadores com relação ao parto