Eng­lish Por­tuguês Español

Semaine Mon­di­ale pour l’Accouchement Respec­té
Regard sur la césari­enne : une ten­dance irréversible ?

Mon­tréal, le lun­di 11 mai 2009 — Comme l’a démon­tré l’Enquête
cana­di­enne sur l’expérience de la mater­nité, récem­ment parue, le Cana­da
ne fait pas excep­tion à la hausse inquié­tante des taux de césari­enne.
C’est pourquoi le Regroupe­ment Nais­sance-Renais­sance tient à soulign­er
la 6e édi­tion de la Semaine Mon­di­ale pour l’Accouchement Respec­té qui
portera sur ce thème et qui se déroulera du 11 au 17 mai 2009.

Pourquoi s’inquiéter de cette hausse? Les césari­ennes ne sauvent-elles
pas des vies? L’Organisation Mon­di­ale de la San­té estime que le taux de
césari­enne ne devrait pas dépass­er 15%. Cette posi­tion a été prise en
ten­ant compte que les pays qui affichaient les taux de mor­tal­ité
péri­na­tale les plus bas étaient par­mi ceux qui avaient des taux de
césari­ennes en deçà de 10%! Or, actuelle­ment, le Cana­da affiche un taux
de césari­enne de 26,3% et le Québec, 22,7%. Cer­tains hôpi­taux dans les
grands cen­tres affichent des taux supérieurs à 30%. Bien que les
césari­ennes soient par­fois néces­saires, le recours à cette chirurgie
abdom­i­nale majeure com­porte des risques réels tant pour la san­té de la
mère que pour celle du bébé.

Ces risques sont d’ailleurs bien documentés(1) et des groupes, dont le
RNR, qui s’en préoc­cu­pent à l’échelle inter­na­tionale ont mis en place
une ini­tia­tive qui com­porte dix con­di­tions pour des soins opti­maux axés
sur la dyade MèrEn­fant et basés sur des don­nées probantes : l’Initiative
Inter­na­tionale pour la Nais­sance MèrEn­fant. Les faits démon­trent que les
mères et les bébés sont plus sus­cep­ti­bles d’être en meilleure san­té
lorsqu’ils n’ont pas été inutile­ment exposés aux dan­gers de la césarienne.

Le RNR prof­ite donc de l’occasion pour inviter la pop­u­la­tion le 15 mai à
une table ronde inti­t­ulée : Vers un respect accru des femmes – La
césari­enne, une ten­dance irréversible? Des panélistes de divers hori­zons
ten­teront de répon­dre à deux ques­tions. Tout d’abord, pourquoi y a‑t-il
tant de césari­ennes? Deux­ième­ment, que pou­vons-nous faire pour ren­vers­er
la ten­dance? Pour vous inscrire, rem­plis­sez le for­mu­laire d’inscription
au www.naissance-renaissance.qc.ca.

La Semaine Mon­di­ale pour l’Accouchement Respec­té est l’occasion
d’exprimer un engage­ment com­mun à tra­vers une mobil­i­sa­tion
inter­na­tionale en faveur du respect de la nais­sance. Elle a lieu chaque
année, au mois de mai, à l’initiative de l’Alliance Fran­coph­o­ne pour
l’Accouchement Respec­té (AFAR).

Le Regroupe­ment Nais­sance-Renais­sance, organ­isme fémin­iste provin­cial
d’ac­tion com­mu­nau­taire autonome, agit comme force de change­ment social
pour l’hu­man­i­sa­tion de la péri­ode péri­na­tale en faisant recon­naître les
droits, le pou­voir et l’en­gage­ment des femmes dans tous les aspects de
leur expéri­ence péri­na­tale. Il regroupe 35 organ­ismes com­mu­nau­taires en
péri­na­tal­ité à tra­vers le Québec qui sou­ti­en­nent plus de 30 000 familles
annuellement.

1/The Jour­nal of Peri­na­tal Edu­ca­tion – Advanc­ing Nor­mal Birth/, Lamaze
Inter­na­tion­al Pub­li­ca­tion, Win­ter 2007, Vol. 16, N°1.

Source : Nicole Pino, Regroupe­ment Nais­sance-Renais­sance
Bureau : (514) 392‑0308
Cour­riel : npino(arobase)naissance-renaissance.qc.ca


Catégories : smar.archives

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.