enEnglish pt-ptPortuguês esEspañol

L’AFAR est pré­sente aujourd’hui sur plu­sieurs pla­te­formes aux­quelles par­ti­cipent un nombre crois­sant de per­sonnes dont la majo­ri­té ne sont pas membres de l’association.

  • Une page publique Facebook (sui­vie par 1616 per­sonnes le 25/01/19)
  • Un groupe fer­mé Facebook de dis­cus­sion et d’en­traide entre femmes (253 membres le 25/01/19)
  • Une page publique sur épi­sio­to­mie, déchi­rures, péri­née (sui­vie par 502 per­sonnes le 25/01/19)
  • Un compte Twitter de veille scien­ti­fique (sui­vi par 384 per­sonnes le 25/01/19 remis en ser­vice le 11/02/19 après un an d’in­ter­rup­tion)
  • La par­ti­ci­pa­tion de nos membres à d’autres pages de réseaux sociaux, forums de dis­cus­sion, blogs etc.
  • L’activité de plu­sieurs de nos membres au sein du Conseil d’administration du CIANE (plus de détails ci-dessous)
  • Les contri­bu­tions à l’enrichissement de la base de don­nées biblio­gra­phiques en fonc­tion­ne­ment auto­nome

Pour évi­ter la dis­per­sion, les participant·e·s prennent soin de rap­pe­ler l’existence de l’AFAR sur les pages de réseaux sociaux qu’elles coor­donnent. Le site de l’AFAR repro­duit sur une page les posts récents de sa page Facebook ain­si que les der­niers tweets au bas de sa page d’accueil.

➡ Pour adhé­rer (gra­tui­te­ment) à l’as­so­cia­tion, c’est ici.

Le Conseil d’administration

Le fonc­tion­ne­ment admi­nis­tra­tif de l’AFAR est réduit au mini­mum car la plu­part des opé­ra­tions sont exé­cu­tées « en ligne ». C’est le cas notam­ment des échanges et dis­cus­sions du Conseil d’administration qui uti­lisent le groupe AFAR-CA.

Selon les sta­tuts, le Conseil d’administration doit comp­ter au mini­mum 4 membres. Un chan­ge­ment de sta­tuts auto­ri­sant la copré­si­dence est envi­sa­gé, cette for­mule ayant prou­vé son effi­ca­ci­té au CIANE.

Il sera néces­saire, dans la nou­velle confi­gu­ra­tion, de mieux dis­tin­guer les fonc­tions pure­ment admi­nis­tra­tives (pré­si­dence, secré­ta­riat, tré­so­re­rie) du pilo­tage des divers pro­jets. Un accrois­se­ment du nombre des membres devrait faci­li­ter cette répar­ti­tion.

La participation au CIANE

Rappel : le Collectif inter­as­so­cia­tif autour de la nais­sance (CIANE) est un col­lec­tif d’associations et non de per­sonnes phy­siques. L’AFAR est membre du CIANE depuis sa créa­tion en 2004 et une par­tie de ses membres siègent au Conseil d’administration du CIANE. Les acti­vi­tés et prises de posi­tion « du CIANE » doivent donc être à la fois por­tées au cré­dit des asso­cia­tions membres et du pro­ces­sus démo­cra­tique inter­as­so­cia­tif qu’il a mis en œuvre depuis sa consti­tu­tion en asso­cia­tion.

La richesse du tra­vail inter­as­so­cia­tif et l’agrégation d’expériences et de com­pé­tences qu’il rend pos­sible nous ont convain­cus de trans­fé­rer au Collectif cer­taines acti­vi­tés ini­tia­le­ment conduites dans le cadre de l’AFAR.

C’est le cas du sui­vi de dos­siers de recours de parents insa­tis­faits de la prise en charge médi­cale de leur accou­che­ment. À cet effet, le CIANE ali­mente depuis 2012 une enquête en ligne pour pou­voir mieux por­ter la parole des femmes auprès des pro­fes­sion­nels. Plus récem­ment, il s’est équi­pé d’une pla­te­forme de ges­tion des dos­siers de recours offrant toutes les garan­ties de sécu­ri­té et de confi­den­tia­li­té impo­sées par la régle­men­ta­tion sur la pro­tec­tion de don­nées per­son­nelles (RGPD). La ges­tion des dos­siers de recours est main­te­nant assu­rée par un groupe de per­sonnes d’horizons divers fai­sant preuve d’une exper­tise par­ta­gée dans des sémi­naires de for­ma­tion.

Les membres de l’AFAR par­ti­cipent aus­si, en tant que repré­sen­tants des usa­gers sous la ban­nière du CIANE, à de nom­breuses réunions des ins­ti­tu­tions et groupes pro­fes­sion­nels de la péri­na­ta­li­té, ain­si qu’à des actions de for­ma­tion et des publi­ca­tions. Ces actions appa­raissent de manière légi­time dans les rap­ports d’activité du CIANE mais en géné­ral pas dans ceux de l’AFAR même lorsqu’elles ont été menées par des membres de l’AFAR.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.