Eng­lish Por­tuguês Español

(cet arti­cle, avec les pho­tos,  est aus­si sur  http://portail.naissance.asso.fr/events/16-mai-04/ [lien véri­fié 2011]. Nous ne reprenons ici que le texte)
Sou­venirs col­lec­tés par Bernard Bel (web­mas­ter du por­tail Nais­sance <http://portail.naissance.asso.fr>)
  • La Mairie du 14e arrondisse­ment de Paris <http://www.mairie14.paris.fr/> et l’as­so­ci­a­tion « Suiv­ez le Kid » <http://monsite.wanadoo.fr/suivezlekid> ont organ­isé, dimanche 16 mai 2004, la deux­ième Journée Petite Enfance.
  • A cette occa­sion, des par­ents, des respon­s­ables asso­ci­at­ifs et des pro­fes­sion­nels ont été invités à inter­venir sur divers thèmes touchant à la nais­sance et la parental­ité. Une quar­an­taine d’as­so­ci­a­tions et struc­tures petite enfance ont par­ticipé à la man­i­fes­ta­tion pour présen­ter leurs ini­tia­tives. Les par­ents ont pu ven­dre ou acheter des jou­ets et de mul­ti­ples objets lors d’un vide gre­nier réservé aux acces­soires pour bébés.
  • Des ani­ma­tions, des spec­ta­cles et des ate­liers d’ini­ti­a­tion artis­tique ont égale­ment été organ­isés, square Fer­di­nand Bruno, avec le con­cours du con­ser­va­toire municipal.
  • M. Pierre Castag­nou, maire du 14e arrondisse­ment de Paris, a ouvert la journée, dans la salle des mariages, en félic­i­tant les organ­isa­teurs pour avoir eu l’au­dace de con­vo­quer le pub­lic un dimanche matin autour de ques­tions aus­si sérieuses que les con­di­tions d’ac­cueil en mater­nité et les con­seils de crèche… Il a dressé un bilan des pro­jets d’ou­ver­ture de crèch­es dans sa cir­con­scrip­tion, en soulig­nant avec réal­isme les dif­fi­cultés à faire face aux lenteurs administratives.
  • Un change­ment mar­quant de poli­tique de l’équipe actuelle a été la mise en place d’une com­mis­sion d’at­tri­bu­tion des places en crèche qui gère les dossiers de deman­des dans un esprit d’équité et d’indépendance.
  • Depuis févri­er 2001, des con­seils de crèch­es exis­tent dans les crèch­es munic­i­pales, asso­ciant par­ents, per­son­nel, direc­tions de crèch­es, munic­i­pal­ité et ser­vices munic­i­paux à leurs ges­tion et fonc­tion­nement. L’U­nion des FAmilles Laïques (UFAL) est inter­v­enue sur ce thème, représen­tée par Amélie Dutrey, prési­dente, et David Ger­bau­di, vice prési­dent pour le 14e.
  • L’UFAL <http://www.ufal.org/> est une asso­ci­a­tion famil­iale créée en 1988, présente sur toute la France, et qui, aujour­d’hui, compte plus de qua­tre milles familles adhérentes. Elle défend l’idée d’une poli­tique famil­iale plus sol­idaire et inter­vient dans tous les domaines où l’in­térêt des familles est con­cerné : tra­vail, loge­ment, envi­ron­nement, édu­ca­tion, pro­tec­tion sociale, ser­vices publics… Elle organ­ise égale­ment des débats publics sur dif­férents thèmes et par­ticipe à divers­es mobil­i­sa­tions : en faveur du loge­ment social, con­tre la pré­ten­due fatal­ité du chô­mage et de la pré­car­ité, dans un objec­tif de rup­ture avec le cap­i­tal­isme et pour un développe­ment durable. L’UFAL par­ticipe aux actions des col­lec­tifs qui lut­tent con­tre la glob­al­i­sa­tion néo-libérale, qui prô­nent l’é­gal­ité entre hommes et femmes et la pro­mo­tion des femmes dans la vie poli­tique et sociale.
  • Mar­i­anne Auf­fret, maire adjointe chargée de la petite enfance, a exprimé sa sat­is­fac­tion d’avoir organ­isé cette journée sous la forme d’un parte­nar­i­at entre la Mairie et l’as­so­ci­a­tion « Suiv­ez le Kid », représen­tée par sa prési­dente Maud Vivien. Ce parte­nar­i­at a favorisé une impli­ca­tion plus grande du monde asso­ci­atif, jusqu’au niveau inter­na­tion­al, l’outil Inter­net ayant per­mis de mul­ti­pli­er les contacts.
  • Dans la salle des mariages s’est tenue une table ronde sur le thème « L’ac­cueil et l’é­coute en mater­nité » ponc­tuée par de nom­breux échanges avec le pub­lic. Patrick Sto­ra, gyné­co­logue-obstétricien, a présen­té sous forme de sketch, des extraits de dia­logues enten­dus lors des pre­mières con­sul­ta­tions pré­na­tales: <http://fr.groups.yahoo.com/group/Re-Co-Naissances/message/1570>. (Eng­lish ver­sion: <http://portail.naissance.asso.fr/events/16-mai-04/stora-sketch-en.htm>)
  • De g. à d.: Flo­rence Lam­our, Françoise Bardes, Francine Caumel-Dauphin, Patrick Sto­ra, Paul Ces­bron, Françoise Bardes, sage-femme instal­lée fon­da­trice d’Ac­cueil Nais­sance <http://monsite.wanadoo.fr/accueilnaissance/> et mem­bre de l’équipe rédac­tion­nelle des Dossiers de l’Ob­stétrique <http://www.elpea.fr>, a par­lé du par­cours per­son­nel et des inter­ro­ga­tions qui l’ont amenée à accom­pa­g­n­er des nais­sances à domi­cile après une longue expéri­ence de l’hôpi­tal public.
  • Francine Caumel-Dauphin, prési­dente de l’Or­gan­i­sa­tion nationale des syn­di­cats de sages-femmes <http://perso.club-internet.fr/onssf/> et co-auteure, avec Myr­i­am Sze­jer, de l’ou­vrage « Les femmes et les bébés d’abord » (Albin Michel, 2001), a par­lé de l’évo­lu­tion des ser­vices de mater­nité, depuis le début de sa car­rière, à la mater­nité de Port-Roy­al en 1965, jusqu’en 2003 lorsqu’elle a choisi de s’in­staller en libéral.
  • Flo­rence Lam­our, psy­cho­logue clin­i­ci­enne et psy­chothérapeute d’ori­en­ta­tion psy­ch­an­a­ly­tique, a par­lé de ses inter­ven­tions auprès de femmes pen­dant leur grossesse et dans les pre­miers mois du bébé, qu’elle mène actuelle­ment dans un cab­i­net de sages-femmes pro­posant un accom­pa­g­ne­ment glob­al de la maternité.
  • Paul Ces­bron, gyné­co­logue-obstétricien, secré­taire de la Société d’His­toire de la Nais­sance, mem­bre de l’équipe rédac­tion­nelle des Dossiers de l’Ob­stétrique et du C.A. de Nais­sance et Citoyen­neté <http://portail.naissance.asso.fr_citoyennete/>, est inter­venu dans le débat pour soulign­er la dis­par­ité des pra­tiques et la dif­fi­culté de les faire évoluer de manière con­sen­suelle au sein d’une même équipe.
(Les inter­ven­tions orales seront bien­tôt tran­scrites et pub­liées sur Internet.)
  • Après l’in­ter­ven­tion de l’U­FAL sur les con­seils de crèch­es, la salle poly­va­lente a accueil­li Sophie Gamelin-Lavois, prési­dente de l’Al­liance Fran­coph­o­ne pour l’Ac­couche­ment Respec­té (AFAR, <https://afar.info>) et Mar­tine Her­zog-Evans, maître de con­férences à la Fac­ulté de droit de Nantes et mem­bre fon­da­trice de l’AFAR.
  • Elles ont présen­té leurs ouvrages « Les droits des mères » parus en sep­tem­bre 2003 aux édi­tions de L’Har­mat­tan (voir <http://perinatalite.chez.tiscali.fr/livre-droit/presentation.htm>). Pour cela, elles ont par­lé de leurs démarch­es respec­tives, par rap­port à la nais­sance et au droit, qui les ont amenées à faire équipe sur ce projet.
  • Un pique-nique a été organ­isé pour les enfants sur le parvis de la Mairie pen­dant la pause de midi.
  • En début d’après-midi a eu lieu une inter­ven­tion au sujet de l’épi­siotomie à l’oc­ca­sion de la clô­ture de la Semaine Mon­di­ale pour l’Ac­couche­ment Respec­té (SMAR, <https://afar.ws/smar2004.htm>) qui avait pris ce thème comme sujet de campagne.
  • L’AFAR met à dis­po­si­tion du pub­lic et des pro­fes­sion­nels de san­té une base de don­nées de cen­taines de références sci­en­tifiques, dont plus de 150 font état des études sur les béné­fices et risques de l’épi­siotomie: <https://afar.ws/biblio-liens.htm>. Depuis plusieurs décen­nies, la lit­téra­ture sci­en­tifique pré­conise l’a­ban­don de l’épi­siotomie pro­phy­lac­tique, dont la pra­tique reste sys­té­ma­tique dans un grand nom­bre d’u­nités obstétri­cales, sans aucun respect de la règle du con­sen­te­ment éclairé. Une syn­thèse de 93 arti­cles télécharge­able sur Inter­net <http://portail.naissance.asso.fr/docs/episio-compil.pdf>, a été présen­tée par Bernard Bel, secré­taire de l’A­FAR. L’as­so­ci­a­tion, dans le cadre du Col­lec­tif Inter-Asso­ci­atif autour de la Nais­sancE (CIANE, <http://portail.naissance.asso.fr/CIANE/>) entend inter­venir au plus haut niveau pour faire évoluer ces pratiques.
  • Berver­ley Beech, prési­dente de l’As­so­ci­a­tion pour l’amélio­ra­tion des ser­vices de mater­nité, au Roy­aume-Uni (AIMS, <http://www.aims.org.uk/>),a mon­tré que la pra­tique de l’épi­siotomie s’é­tait insérée naturelle­ment dans une poli­tique de con­cen­tra­tion des unités obstétri­cales mis­ant tout sur la technologie:
« La ges­tion active du tra­vail a été pro­mue avec beau­coup de dynamisme par O’Driscoll en Irlande. Elle est basée sur des procé­dures qui ont vu le jour suite à une déci­sion franche du corps médi­cal de fer­mer les mater­nités locales de petite taille. On a alors demandé aux femmes d’ac­couch­er dans de très grandes unités obstétri­cales cen­tral­isées, et comme ces unités étaient de plus en plus encom­brées il a fal­lu que les obstétriciens trou­vent un moyen de traiter aus­si vite que pos­si­ble les par­turi­entes en salle de travail. »
« En 1963, la durée opti­male de l’ac­couche­ment d’une femme prim­i­pare était de 36 heures, en 1968 elle est passée à 24 heures, et en 1972 elle a encore été réduite à 12 heures. On en est à 8 heures aujour­d’hui. La réduc­tion de la durée du tra­vail est en pro­por­tion inverse au nom­bre d’ac­couche­ments (O’Re­gan, 1998). Afin que les femmes accouchent à coup sûr sans dépass­er le temps impar­ti arti­fi­cielle­ment, le tra­vail est déclenché ou accéléré, les femmes sont vigoureuse­ment encour­agées à pouss­er à la demande, et on pra­tique une épi­siotomie pour avoir la cer­ti­tude absolue que le bébé émerg­era aus­si vite que possible. »
(Voir le texte inté­gral de sa présen­ta­tion sur <http://portail.naissance.asso.fr/docs/beverley-episio-fr.htm>)
Par la suite, elle est inter­v­enue à plusieurs repris­es dans le débat:
« Il faut arrêter de délir­er sur la fragilité des périnées des femmes qui font du sport ou n’ont pas fait ceci ou cela… Le fait est qu’en France vous avez un taux scan­daleux de 44% d’épi­siotomies [con­tre 13% au Roy­aume-Uni] et cela pour la sim­ple rai­son que vous per­sis­tez à gér­er de manière aber­rante le tra­vail des parturientes. »
  • De 15h30 à 17h30 a été organ­isée une vis­ite du Con­ser­va­toire Dar­ius Mil­haud à la décou­verte du cours d’in­ter­pré­ta­tion de chan­sons français­es (le « stu­dio chanson »).
  • En fin d’après-midi, un ate­lier pour les pères a été ani­mé, sur le parvis, par Jean-Claude Ver­duy­ckt, père et sage-femme indépen­dant près de Charleroi (Bel­gique) <http://users.swing.be/carrefour.naissance/>.

Catégories : Evénements

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.